Ger tereg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ger tereg sur le billet de Mongolie de 500 tögrög.
Chariot d'une ger tereg à Baotou, Mongolie-Intérieure.
Ger tereg kazakh.

Une ger tereg (mongol bichig : ᠭᠡᠷ
ᠲᠡᠷᠭᠡ
, mongol cyrillique : гэр тэрэг, translittération ISO-9 et MNS 5217 : ger tereg, littéralement « yourte-wagon »), également appelée « teregt ger » (ᠲᠡᠷᠭᠡᠲᠥ
ᠭᠡᠷ
/ тэрэгт гэр, littéralement « yourte à chariot ») est un habitat mobile traditionnel des peuples turco-mongols, dans lequel une yourte est posé sur un grand chariot tiré généralement par des bœufs[1].

Ce type d'habitat était principalement utilisé par les khans, chefs de khanats, turcos-mongols, au moins entre le XIIIe et le XVIe siècle[1].

Guillaume de Rubrouck (1215-1295) les décrit dans ses récits de voyage dans l'Empire mongol[1]. Il décrit une rencontre dans une yourte avec Möngke et son épouse où ceux-ci s'enivrent, lors d'une soirée en présence de prêtres nestoriens et la femme retourne dans la yourte impériale, sur le chariot : « Enfin la dame, étant ivre comme les autres, s'en retourna dans son chariot chez elle »[2].

Structure[modifier | modifier le code]

La structure du chariot est en bois, comporte différente rambardes autour de la yourte et quatre grandes roues.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (mn) Х.Барилга Эм Эн, « Монголын орон сууцны архитектур », news.barilga.mn,‎
  2. Guill. de Rubruquis envoyé de Saint Louis et Marco Polo, marchand vénitien, Deux voyages en Asie au XIIIe siècle, (lire en ligne), p. 100-101

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guillaume de Rubrouck et Marco Polo (trad. Eugène Muller, Pierre Bergeron), Deux voyages en Asie au XIIIe siècle, par Guill. de Rubruquis envoyé de Saint Louis et Marco Polo, marchand vénitien, Paris, Ch. Delagrave, (notice BnF no FRBNF31131553, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]