Gerónimo de Mendieta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gerónimo de Mendieta
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Ordre religieux

Gerónimo de Mendieta (1525 - 1604) est un frère franciscain et historien espagnol. Il est l'auteur de l’Historia eclesiástica indiana, qui fait la chronique de l'évangélisation de la Nouvelle-Espagne, mais ne fut publié qu'au bout de trois siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gerónimo de Mendieta est né à Vitoria dans le Pays basque espagnol en 1525. En 1545, il entre dans l'ordre franciscain. En 1554, il part pour le Mexique, alors vice-royaume de Nouvelle-Espagne, où il travaille à l'évangélisation des colonies.

Il revient en Espagne en 1570, et retourne en Amérique trois ans après, pour ne plus jamais revoir l'Europe. De 1573 à 1597, il rédige l'œuvre qui l'a rendu célèbre, l’Historia eclesiástica indiana.

Le contenu de ce livre est tel que la Maison royale interdit sa publication. Il fallut attendre 1870, et l'indépendance du Mexique, pour qu'il soit publié, grâce à l'historien Joaquín García Icazbalceta.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

La Historia eclesiástica indiana raconte l'arrivée des Espagnols en Caraïbe, décrit la situation culturelle des peuples qu'ils rencontrèrent et offre une chronologie de l'évangélisation.

La critique qu'il fait de la situation provoquée par le changement de valeurs de la Conquête, en particulier l'ambition de devenir riche à tout prix apportée par les colonisateurs, est la raison de la censure de cette œuvre par les représentants du roi.

Mendieta propose et réclame la limitation des encomiendas, et un plus grand pouvoir pour les religieux contre le pouvoir civil des alcaldes et des fonctionnaires des finances royales.

Sa vision des Indigènes est complètement paternaliste. Il voit l'Indien comme un être sans défense, empli de valeurs chrétiennes naturelles, et qui demande à être protégé. Sa défense de l'Indien lui valut plusieurs problèmes et beaucoup d'ennemis. Ses lettres au roi et au Conseil des Indes, où il dénonce les abus, furent en partie à l'origine de changements importants dans la législation, avec les dénonciations de Bartolomé de Las Casas et d'autres.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Gerónimo de Mendieta, Historia eclesiástica indiana, Mexico, Consejo Nacional para la Cultura y las Artes,

Liens externes[modifier | modifier le code]