Gephyromantis boulengeri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les amphibiens
Cet article est une ébauche concernant les amphibiens.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet Herpétologie.

Gephyromantis boulengeri
Description de l'image Defaut 2.svg.
Classification selon ASW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Amphibia
Sous-classe Lissamphibia
Super-ordre Salientia
Ordre Anura
Sous-ordre Neobatrachia
Famille Mantellidae
Sous-famille Mantellinae
Genre Gephyromantis

Nom binominal

Gephyromantis boulengeri
Methuen, 1920

Synonymes

  • Mantidactylus boulengeri (Methuen, 1919)
  • Rhacophorus gephyromantis Ahl, 1929 "1928"

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Gephyromantis boulengeri est une espèce d'amphibiens de la famille des Mantellidae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Aire de répartition de Gephyromantis boulengeri.

Cette espèce est est endémique de Madagascar. Elle se rencontre du niveau de la mer jusqu'à 1 200 m d'altitude dans l'est du pays depuis Maroantsetra jusqu'à Ambila ainsi que les îles de Nosy Mangabe et de Sainte-Marie[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

Mantidactylus boulengeri mesure de 25 à 30 mm. Son dos est brun plus ou moins foncé, parfois avec une ligne longitudinale jaune plus ou moins large. Les mâles ont deux sacs vocaux[3].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom d'espèce, boulengeri, lui a été donné en référence à George Boulenger, zoologiste britannique d'origine belge[4].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Methuen, 1920 "1919" : Descriptions of a new snake from the Transvaal, together with a new diagnosis and key to the genus Xenocalamus, and of some Batrachia from Madagascar. Proceedings of the Zoological Society of London, vol. 1919, p. 349-355 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Amphibian Species of the World, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. UICN, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  3. AmphibiaWeb, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  4. Methuen, 1920 "1919" : Descriptions of a new snake from the Transvaal, together with a new diagnosis and key to the genus Xenocalamus, and of some Batrachia from Madagascar. Proceedings of the Zoological Society of London, vol. 1919, p. 349-355 (texte intégral).