Geosaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Geosaurus
Description de cette image, également commentée ci-après
Dessin de quatre Geosaurinae du Jurassique supérieur d'Europe de l'ouest,
avec en haut Geosaurus.
Comparaison de taille avec un humain.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Sauropsida
Sous-classe Diapsida
Infra-classe Archosauromorpha
Super-ordre Crocodylomorpha
Clade Crocodyliformes
Clade Mesoeucrocodylia
Clade  Thalattosuchia
Super-famille  Metriorhynchoidea
Famille  Metriorhynchidae
Sous-famille  Geosaurinae

Genre

 Geosaurus
Georges Cuvier[1], 1824

Espèces de rang inférieur

Synonymes

  • Halilimnosaurus Ritgen, 1826 [4]
  • Brachytaenius von Meyer, 1842 [5]

Geosaurus est un genre éteint de crocodyliformes marins de la famille des métriorhynchidés ayant existé du Jurassique supérieur (Kimméridgien supérieur) jusqu'au Crétacé inférieur (Hauterivien inférieur), il y a environ entre 155 à 130 Ma (millions d'années). Ses fossiles ont été découverts en Europe (France et Allemagne).

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de genre Geosaurus, créé par le naturaliste français Georges Cuvier en 1824, est composé des mots du grec ancien (Γῆ / Gễ), « Terre », qui est une déesse primordiale identifiée à la « Déesse mère », la mère des géants mythologiques, et σαῦρος / saûros, « lézard », pour donner la « mère des lézards géants »[1].

Description[modifier | modifier le code]

Taille[modifier | modifier le code]

Dakosaurus est un grand « reptile » marin crocodyliforme, d'environ 3 mètres de long. Sa taille est toutefois sensiblement inférieure à celle d'autres géosaurinés comme Dakosaurus et Torvoneustes, et surtout Plesiosuchus, qui avec près de 7 mètres de long est le plus long membre de cette sous-famille[6].

Anatomie[modifier | modifier le code]

Vue d'artiste de Cricosaurus suevicus, anciennement considéré comme un Geosaurus.

Geosaurus présente une morphologie proche de celle de Dakosaurus avec un crâne relativement court et des dents tranchantes incurvées vraisemblablement adaptées à la capture de grosses proies. Il se distingue d'autres Metriorhynchidae, précédemment rattaché au genre, comme G. suevicus, qui montre un crâne très différent, avec un museau bien distinct, long et étroit, portant de petites dents pointues[7],[6].

Classification[modifier | modifier le code]

Les genres Brachytaenius et Halilimnosaurus ont été caractérisés comme des synonymes juniors de Geosaurus par R. Steel en 1973[8].

De très nombreuses espèces rattachées au genre Geosaurus ont été créées à partir du XIXe siècle. Cependant, les premières analyses phylogénétiques, à compter de 2005, ont invalidé la monophylie supposée du genre[9],[10],[7],[6].

Espèces valides[modifier | modifier le code]

Espèces réattribuées[modifier | modifier le code]

Les espèces G. suevicus[12], G. saltillense[13], G. vignaudi[14], et G. araucanensis[15]ont été assignées au genre Cricosaurus en 2009 par Mark T. Young et ses collègues[7].

Une espèce à long museau G. gracilis[16] a été renommé Rhacheosaurus gracilis[7].

Geosaurus carpenteri, basée sur un crâne partiel connu précédemment sous le nom de Dakosaurus carpenteri, a été réassignée à son propre genre, Torvoneustes, par Andrade et ses collègues en 2010[17].

Un spécimen non nommé, classé comme Geosaurus a été décrit dans l'Oxfordien de Cuba[18]. Des études postérieures en 2009 l'identifient comme proche du genre Cricosaurus[7].

Ainsi les « Geosaurus » latino-américains, de Cuba, « G. saltillense » et « G. vignaudi » du Mexique, et « G. araucanensis » d'Argentine n’appartiennent pas au genre[7].

Cladogramme[modifier | modifier le code]

Le cladogramme ci-dessous reprend les résultats de Cau et Fanti en 2010[19] confirmés par Mark T. Young et ses collègues en 2012, qui placent les trois espèces valides de Geosaurus dans la sous-famille des Geosaurinae et la tribu des Geosaurini, où ils sont accompagnés des genres Dakosaurus, Torveneustes et Plesiosuchus :

Geosaurus 

G. lapparenti




G. grandis



G. giganteus




Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Cuvier G. 1824. Sur les ossements fossiles de crocodiles, 5. In: Dufour & D'Occagne, eds. Recherches sur les ossements fossiles, 2nd édition. Paris: 143-160
  2. a et b (de) von Sömmerring S. T. (1816) Ueber die Lacerta gigantea der Vorwelt. Denkschr K Akad Wiss Munchen. Kl Math Natwiss 6: 37–59
  3. a et b Debelmas J, Strannoloubsky A. 1956. Découverte d’un crocodilien dans le Néocomien de La Martre (Var) Dacosaurus lapparenti n. sp. Travaux Laboratoire de Géologie de l’université de Grenoble 33: 89-99
  4. (de) Ritgen CH. 1826. Becken der krokodilartigen Salzumpf-eideche. Nova Acta Academiae Leopoldino-Carolinae Curios 13 (1): 331-358
  5. (de) Meyer H von 1842. Brachytaenius perennis aus dem dichten gelben Jurakalk von Aalen in Würtembertg. In: Meyer H von, Althaus GB, Münster G, eds. Beiträge zur Petrefacten-kunde. Bayreuth: 22-23, & plate 7
  6. a b et c (en) Mark T. Young, Stephen L. Brusatte, Marco Brandalise De Andrade, Julia B. Desojo, Brian L. Beatty, Lorna Steel, Marta S. Fernández, Manabu Sakamoto, José Ignacio Ruiz-Omeñaca et Rainer R. Schoch, « The Cranial Osteology and Feeding Ecology of the Metriorhynchid Crocodylomorph Genera Dakosaurus and Plesiosuchus from the Late Jurassic of Europe », PLoS ONE, vol. 7, no 9,‎ , e44985 (PMID 23028723, PMCID 3445579, DOI 10.1371/journal.pone.0044985, lire en ligne)
  7. a b c d e f g h et i (en) M. T. Young et M. B. De Andrade, « What is Geosaurus? Redescription of Geosaurus giganteus (Thalattosuchia: Metriorhynchidae) from the Upper Jurassic of Bayern, Germany », Zoological Journal of the Linnean Society, vol. 157, no 3,‎ , p. 551 (DOI 10.1111/j.1096-3642.2009.00536.x)
  8. (en) Steel R. 1973. Crocodylia. Handbuch der Paläoherpetologie, Teil 16. Stuttgart: Gustav Fischer Verlag, 116 pp.
  9. (en) Mueller-Töwe IJ. 2005. Phylogenetic relationships of the Thalattosuchia. Zitteliana A45: 211–213
  10. (en) Young MT. 2007. The evolution and interrelationships of Metriorhynchidae (Crocodyliformes, Thalattosuchia). Journal of Vertebrate Paleontology 27 (3): 170A
  11. Debelmas J (1952), Un crocodilien marin dans l’Hauterivien des environs de Comps (Var) Dacosaurus maximus Plieninger var. gracilis Quenstedt. Trav Lab Géol Fa Sci Univ Grenoble 29: 101–116
  12. (de) Fraas E. 1901. Die Meerkrokodile (Thalattosuchia n. g.) eine neue Sauriergruppe der Juraformation. Jahreshefte des Vereins für vaterländische Naturkunde, Württemberg 57: 409-418.
  13. (en) Buchy, M.-C., Vignaud, P., Frey, E., Stinnesbeck, W. & González, A.H.G. 2006. A new thalattosuchian crocodyliform from the Tithonian (Upper Jurassic) of northeastern Mexico. Comptes Rendus Palevol 5 (6): 785-794
  14. (en) Frey, E., Buchy, M.-C., Stinnesbeck, W. & López-Oliva, J.G. 2002. Geosaurus vignaudi n. sp. (Crocodylia, Thalattosuchia), first evidence of metriorhynchid crocodilians in the Late Jurassic (Tithonian) of central-east Mexico (State of Puebla). Canadian Journal of Earth Sciences 39: 1467–1483
  15. (es) Gasparini ZB, Dellapé D. 1976. Un nuevo cocodrilo marino (Thalattosuchia, Metriorhynchidae) de la Formación Vaca Muerta (Jurasico, Tithoniano) de la Provincia de Neuquén (República Argentina). Congreso Geológico Chileno 1: c1-c21
  16. (de) Meyer H von 1831. Neue fossile Reptilien aus der Ordung der Saurier. Nova Acta Academiae Leopoldino-Carolinae Curios 15 (2): 173-184
  17. (en) Gasparini ZB, Iturralde-Vinet M. 2001. Metriorhynchid crocodiles (Crocodyliformes) from the Oxfordian of Western cuba. Neues Jahrbuch für Geologie und Paläontologie, Monatshefte 9: 534–542
  18. (en) Andrea Cau; Federico Fanti, « The oldest known metriorhynchid crocodylian from the Middle Jurassic of North-eastern Italy: Neptunidraco ammoniticus gen. et sp. nov. », Gondwana Research, vol. 19,‎ (DOI 10.1016/j.gr.2010.07.007)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

(en) Référence Paleobiology Database : Geosaurus Cuvier, 1824

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]