Georges Vernade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Georges Vernade
Biographie
Naissance
à Paris
Ordination sacerdotale
Décès (à 83 ans)
à Sauzet (Drôme)
Autres fonctions
Fonction religieuse

Georges Vernade, né le à Paris et mort le à Sauzet dans la Drôme, est un prêtre français du diocèse de Paris, directeur général[1] de L'Œuvre d'Orient[2] du au .

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Georges Vernade en 1939 séminariste au Séminaire de Saint-Sulpice[3], mobilisé et envoyé au front, il est fait prisonnier par les Allemands. Il est libéré à la fin de la guerre.

Prêtrise[modifier | modifier le code]

Ordonné prêtre dans le Diocèses de Paris le 5 avril 1947, il anime plusieurs aumôneries de lycées dont celle du Lycée Michelet à Vanves. Chapelain de la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre[4].

L'Œuvre d’Orient[modifier | modifier le code]

Il est secrétaire général de l'Archevêché de Paris quand le Cardinal Marty, archevêque de Paris, lui propose en 1978 de prendre la succession de Mgr Marolleau[5] comme Directeur Général de L’Œuvre d’Orient[6]. "Il parcourra les paroisses de France pour faire connaître les Chrétiens d'Orient[7]. Neuf ans durant, il ira d'une mission à une autre pour se rendre compte de visu de la vie de ces chrétiens oubliés: de Chypre à l'Éthiopie, de l'Égypte à l'Inde, de la Syrie à Djibouti, de la Turquie à la Terre Sainte ou en Grèce"[8],[9].

Reconnaissances[modifier | modifier le code]

Le père Georges Vernade est nommé le 4 décembre 1979, par le pape Jean-Paul II, prélat d'honneur de sa Maison[10], ce qui lui donne le titre de « Monseigneur ». Il est nommé Archimandrite du patriarcat grec-melkite catholique d’Antioche et de tout l’Orient, d’Alexandrie et de Jérusalem par S. B. le patriarche Maxime V Hakim, le 24 avril 1980[11],[12],[13]. La cérémonie qui lui conférait cette dignité a eu lieu à l'église Saint-Julien-le-Pauvre de Paris, le dimanche 22 juin 1980. Il est nommé par le Président de la République, en date du 11 juillet 1980, et sur proposition du Ministre des Affaires étrangères, Chevalier de la Légion d'honneur[14], en raison de ses activités sacerdotales et de ses services militaires. il est nommé le 28 octobre 1980 par Sa Béatitude Monseigneur Antoine Khoraiche Patriarche d’Antioche et de tout l’Orient des Maronites[15], Chorévêque de l’Église maronite[16]. Par décret du Président de la République Libanaise en date du 6 avril 1985, Mgr Georges Vernade, en sa qualité du Directeur Général de L’Œuvre d'Orient et pour l'aide qu'il a apporté au peuple libanais, a été nommé commandeur de l'Ordre national du Cèdre du Liban[17]. Lors de la remise de décoration, le 3 mai 1985, M l’ambassadeur du Liban l’Emir Farouk Abillama a évoqué tout ce qu’avait fait L’Œuvre d’Orient depuis 130 ans pour le Liban, auquel elle a toujours été très étroitement liée[18] , et plus spécialement l’action importante de Mgr Vernade dans ces années de guerre[19], non seulement sur le plan spirituel et psychologique, mais aussi matérielle sans cesse accrue[20],[21].

Création de l’Association des Écoles Francophones du Proche-Orient[modifier | modifier le code]

Jumelage d'école à école[modifier | modifier le code]

La guerre du Liban qui dure depuis plusieurs années a mis à mal l’enseignement catholique du point de vue financier vu le délabrement économique qu’elle a provoqué avec un nombre sans cesse croissant de familles déplacées et sans ressources. Pour répondre à leurs besoins, L’Œuvre d’Orient, par l’intermédiaire de son directeur général, Mgr Georges Vernade, a initié des jumelages d’école à école. Le premier, dont l'idée en avait été lancée par l'abbé Christian Malcor, aumônier de l’école Notre-Dame de Grâce de Passy et l’école des pères Lazaristes à Beyrouth a débuté en 1986[22].

Parrainage scolaire d'enfants libanais[modifier | modifier le code]

Une conférence de presse, le 6 mai 1987, donnée par Monseigneur Vernade, directeur général de L’Œuvre d’Orient en présence du Visiteur des Lazaristes du Proche-Orient, le Père Naoum Atallah, rappelle l'historique de l'enseignement au Liban et montre l'importance de la langue française[23],[24] que soutient depuis 1860 l’Œuvre d’Orient. Elle lance le parrainage scolaire d’enfants libanais[25]. Un appel de l'Assemblée des patriarches et des évêques catholiques du Liban met en relief la détresse des écoles catholiques du Liban dont l'existence même est menacée[26]. Après le départ de Monseigneur Vernade de L’Œuvre d’Orient, le conseil d’administration a souhaité arrêter les parrainages scolaires en désaccord avec la formule retenue par le Père Atallah. Le conseil d'administration estime ne pas être en mesure de garantir la transmission régulière des documents scolaires concernant les enfants pris en charge et ne souhaite pas intervenir dans la collecte des fonds[27].

A.E.F.P.O[modifier | modifier le code]

Mgr Vernade, très soucieux de l’avenir de la jeunesse libanaise, crée en 1988 avec Monsieur Antoine-Pierre Nakad, cm. futur visiteur des Lazaristes pour le Proche-Orient, directeur des Filles de la Charité et pendant deux mandats de six ans chacun, directeur du Collège Saint Joseph d’Antoura[28], premier établissement d’excellence francophone du Liban, une association pour continuer les parrainages scolaires, "Association des Écoles Francophones du Proche-Orient" (A.E.F.P.O.)[27],[29],[30], président d’honneur de l’association, Mgr Vernade l’a soutenue pour qu’elle continue à œuvrer pendant les plus dures années de la guerre du Liban et jusqu'à son décès en 1998. Les Églises du Liban en lui rendant hommage par la célébration d'une messe de requiem à son intention, ont insisté par la voix de Mgr Andari, Vicaire Patriarcal Maronite sur le rôle joué par L’Œuvre d’Orient sous sa direction dans le sauvetage des orphelinats et des écoles durant la guerre du Liban[31].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Georges Vernade, Œuvre d'Orient : Gardez dans les coeurs- La petite espérance qui redonne l'espoir-Peinture ancienne de Notre-Dame du Liban- Donner un peu d'espoir, Paris (no 654),
  • Georges Vernade, Œuvre d'Orient : Christ est réssuscité, Paris (no 655),
  • Georges Vernade, Œuvre d'Orient : Cinquième mission au Liban, Paris (no 657),

bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.oeuvre-orient.fr/wp-content/uploads/Les-11-Directeurs-de-l’Œuvre-des-Ecoles-d’Orient.pdf.
  2. https://www.oeuvre-orient.fr.
  3. « CCFr | BnF-AM : Vernade, Georges », sur ccfr.bnf.fr (consulté le 10 juin 2018)
  4. « Georges Vernade - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le 10 juin 2018)
  5. https://www.oeuvre-orient.fr/site-web/lassociation/notre-histoire/
  6. https://www.oeuvre-orient.fr/2015/08/30/naissance-de-loeuvre-dorient.
  7. « La biographie de Mgr. Mounir Khairallah intronisé comme évêque du diocèse maronite de Batroun | Union Catholique Internationale de la Presse - Liban (UCIPLIBAN) », sur www.ucipliban.org (consulté le 10 juin 2018)
  8. Bulletin de L’Œuvre d’Orient, numéro 710 Avril 1998, pages 765 et 766.
  9. Revue du Liban et de l'Orient arabe, (lire en ligne)
  10. Bulletin de L’Œuvre d’Orient, numéro 619 Février 1980, page 104.
  11. Bulletin de L’Œuvre d’Orient, numéro 622 Septembre 1980, page 169.
  12. « Melkite :: Patriarchy Links », sur www.melkitepat.org (consulté le 9 juin 2018)
  13. Claude Mondésert, Alexandrina: hellénisme, judaïsme et christianisme à Alexandrie : mélanges offerts au P. Claude Mondésert, Éditions du Cerf, (ISBN 9782204027441, lire en ligne)
  14. Bulletin de L’Œuvre d’Orient, numéro 622 Septembre 1980, page 170.
  15. Youakim Moubarac, Pentalogie antiochienne/domaine maronite: recueil de textes, Cénacle libanais, (ASIN B00AJLBTWS, lire en ligne)
  16. Bulletin de L’Œuvre d’Orient, numéro 623 Décembre 1980, page 188.
  17. Bulletin de L’Œuvre d’Orient, numéro 646 Juin 1985, pages 69 et 70.
  18. cf Bulletin de L'Œuvre des Écoles d’Orient, numéro 11 d'Avril 1861, 96 pages, Rapport de M l'Abbé Lavigerie après son voyage pour secourir les sinistrés au Levant.
  19. cf Bulletins de L’Œuvre d’Orient depuis le numéro 595 d'Avril 1975 et suivants.
  20. Bulletin de L'Œuvre des Écoles d’Orient, numéro 10, Novembre 1860, 48 pages.
  21. (en) Jacques Andrʹe Lʹepine, Idols in the night: the ritualization of violence and passion in Jean Racine's Athalie, Stanford University, (lire en ligne)
  22. Bulletin de L’Œuvre d’Orient, numéro 652 Septembre-Octobre 1986, pages 277 et 278.
  23. cf Libanité et Francophonie, Actes du Collogue organisé les 6 et 7 mars 1993 par l’Association pour l’École Francophone au Proche-Orient, CARISCRIPT, Dépôt légal : juin 1993.
  24. Etat de la francophonie dans le monde, Documentation française, -c2001., (ISBN 9782110032683, lire en ligne)
  25. Bulletin de L’Œuvre d’Orient, numéro 656 Juin 1987, pages 410, 411 et 412.
  26. Bulletin de L’Œuvre d’Orient, numéro 659 Février 1988, page 8 à 18.
  27. a et b Bulletin de L’Œuvre d’Orient, numéro 660 Avril 1988, pages 57 et 58.
  28. http://csja.edu.lb.
  29. Amīn Sāmī Wāṣif, قاموس المختصرات والاوائليات: dictionnaire des abréviations et acronyes, مكتبة لبنان,‎ (ISBN 9789953336947, lire en ligne)
  30. Association à but non lucratif régie par la loi de 1901. Sa déclaration à paru au Journal Officiel le 10 fevrier 1988, sous le N° 84284 P.
  31. Corcket Pierre, Les Lazaristes et les Filles de la charité au Proche-Orient 1783-1983., Maison des Lazaristes, , 472 p. (ASIN B004JRO5E2), P410
  32. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb344504791/date
  33. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34450482x/date