Georges Servières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Georges Servières (de son vrai nom Georges Serrurier), né le à Fréjus et mort le à Paris, est un musicologue et critique musical français du XXe siècle.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Richard Wagner jugé en France, Librairie Illustrée, 1887 (?). texte sur wikisource
  • Tannhäuser à l'Opéra en 1861, Paris, Fischbacher, 1895.
  • Biographies de musiciens parues dans la collection « Les Musiciens Célèbres », Paris, Librairie Renouard /Henri Laurens, Éditeur :
    • Weber, biographie critique, illustrée de douze reproductions hors texte, vers 1910.
    • Gabriel Fauré, 1930 illustré de 12 gravures hors texte - Étude critique.
    • Édouard Lalo, s.d.
  • Collection « Les Maîtres de la Musique », Paris, Librairie Félix Alcan,
  • La Décoration artistique des buffets d'orgues, éd. G. Van Oest, Paris et Bruxelles, 1928.
  • Cités d'Allemagne, Paris, Charpentier 1902.
  • Dresde, Freiberg et Meissen, collection « Les villes d'art célèbres », 119 gravures, éditeur H. Laurens, 1911 -
  • L'Allemagne française sous Napoléon Ier, d'après des documents inédits tirés des archives nationales et des archives des Affaires Étrangères, avec une carte dépliante hors-texte des territoires annexés, Paris, Perrin et Cie, 1904. Texte sur Gallica
  • Épisodes d'Histoire musicale, Paris, Librairie Fischbacher, 1914.
  • Divers :
    • Rémiette., Paris, Ernest Kolb, s.d.
    • Roseline - Mœurs contemporaines, avec 2 gravures en bistre de Boutet, Paris, E. Giraud et Cie, 1885. Texte sur Gallica

Articles[modifier | modifier le code]

Parmi les nombreuses revues auxquelles Georges Servières a collaboré, citons :

Traductions[modifier | modifier le code]

Georges Servières a traduit en français des livrets d'opéras allemands :