Georges Pernoud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Georges Pernoud
FIG 2015 - Georges Pernoud 01.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom de naissance
Georges Alexis Denis Marie PernoudVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Famille
Parentèle
Laurence Pernoud (tante)
Régine Pernoud (tante paternelle)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions
Prononciation

Georges Alexis Denis Marie Pernoud, né le à Rabat au Maroc et mort le à Paris, est un journaliste, animateur et producteur de télévision français. Il est notamment connu pour être le créateur de l’émission de télévision Thalassa, qu'il a animée de 1980 à 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Pernoud et Sabine Quindou (2011).

Famille[modifier | modifier le code]

Georges Pernoud naît le à Rabat, durant l’époque du Second empire colonial français, et plus précisément au protectorat français du Maroc. Son nom complet est Georges Alexis Denis Marie Pernoud et il signe ses premiers ouvrages sous le nom de « Georges Alexis Pernoud »[1].

Il est issu d'une famille de journalistes, par René, son père, et par Georges son oncle et parrain. Ses tantes sont l'historienne Régine Pernoud et la directrice littéraire Laurence Pernoud. Sa mère, Raymonde Iehl (1906-1997), est une française pied-noire d’ascendance alsacienne.

Il se marie avec Monique en 1973, avec qui il a deux filles : Fanny en 1975, et Julie en 1978.

Débuts[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière comme cadreur à l'ORTF en 1968. Il participe comme tel à deux expéditions d'Haroun Tazieff au Congo, sur le cratère du Nyiragongo, et en Éthiopie, dans la plaine du Dallol. En 1973, sa participation à la course de voile Whitbread sur 33 export entre Portsmouth et Le Cap lui révèle sa passion pour la mer et lui fait publier son premier livre[1]. C'est durant cette course que Dominique Guillet, dit Gaïa, jeune marin angevin prometteur, disparaît en mer, durant la seconde étape, enlevé par une lame. Le a lieu sa toute première apparition à la télévision française dans le journal télévisé de la 2e chaîne de l'ORTF 24 heures sur la une[réf. nécessaire].

Thalassa[modifier | modifier le code]

Le , il propose le projet de Thalassa, magazine télévisé consacré à la mer qui est accepté deux jours plus tard. La première émission, de trente minutes, est enregistrée à Marseille et diffusée le sur FR3 d'abord en voix off. Il devient animateur le . L'émission est un succès et est diffusée à partir de 1989 en prime time chaque semaine, après avoir commencé comme mensuel en fin de grille. L'audience est à son apogée au tournant des années 2000, permettant d'offrir à l'émission son propre studio aménagé à l'intérieur d'une péniche amarrée sur la Seine (le « Thalassa »), puis en 2004 la diffusion depuis la goélette Marité effectuant un tour du littoral français, qui accostait chaque semaine dans un port différent où était tournée l'émission[2].

À partir de , il crée et produit l'émission sur la découverte du monde Faut pas rêver, et divers documentaires pour France 3[2]. De 1999 à 2015, il est président de la chaîne thématique Planète+ Thalassa.

Avec Thalassa, il est l'animateur français ayant eu la plus grande longévité à la tête d'une émission de télévision française, de 1980 à 2017[3], en ayant présenté 1 704 numéros de l'émission.

Mécontent de la programmation de plus en plus erratique de Thalassa et affaibli par des soucis de santé, il annonce son départ de l'émission le [4],[5] et fait sa dernière apparition le dans un numéro qui lui est entièrement consacré. Fanny Agostini lui succède.

Décès[modifier | modifier le code]

Il meurt le [2],[6],[7], dans un hôpital de la région parisienne atteint par la maladie d'Alzheimer[8]. Il sera inhumé le à Monestier (Dordogne)[9].

Les skippers engagés sur le Vendée Globe 2020-2021 lui rendent hommage en envoyant des messages depuis leurs positions respectives sur les différents océans[10],[11].

Preuve de l'importance qu'avait prise Georges Pernoud pour les Français, l'annonce de son décès est suivie de nombreux témoignages de sympathie, du monde de la mer bien sûr mais aussi de la sphère politique ou écologiste[2], et jusqu'au président Emmanuel Macron qui écrit :

« Avec Thalassa qu’il créa et présenta pendant près de 40 ans, Georges Pernoud a transmis aux Français son amour de la mer et des paysages. À notre génération, aujourd’hui, de protéger cette nature qu’il nous a appris à connaître. »

— Emmanuel Macron, tweet du [2].

Le , la chaine France 3 lui rend hommage par une soirée spéciale retraçant sa vie et son parcours professionnel.[12]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Médailles[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

  • Prix Roland-Dorgelès (2005)[14].
  • 7 d’or pour l’émission Thalassa (1986, 1990, 1991, 1997)[14].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Georges Alexis Pernoud, Une équipe, un bateau : 13 000 kilomètres dans la course autour du monde à bord du "33 export", Fernand Nathan, , 170 p.
  • Julia Ferloni (préf. Georges Pernoud), Lapérouse : Voyage autour du monde, Éditions de Conti, , 127 p. (ISBN 978-2351030004).
  • Georges Pernoud (préf. Erik Orsenna), Bon vent !, Carnets Nord, , 304 p. (ISBN 978-2355361760).
  • Chantal Loiselet et Patrick Deschamps (préf. Georges Pernoud), Démerdez-vous pour être heureux ! : Le Bel Espoir du père Jaouen, Glénat, coll. « Hommes & Océans », , 240 p. (ISBN 978-2723483001).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Georges Pernoud, Une Équipe un bateau : 13 000 kilomètres dans la course autour du monde à bord du "33 Export", Paris, Fernand Nathan, , 175 p. (notice BnF no FRBNF34558788)
  2. a b c d et e « Georges Pernoud, présentateur historique de « Thalassa », est mort », sur Le Monde, .
  3. « Julien Lepers ne détient pas le record de longévité à la télévision française », sur www.lemonde.fr, (consulté le 19 février 2016).
  4. « Exclusif - Georges Pernoud quitte le navireThalassa », TVMag - Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 15 juin 2017)
  5. « Georges Pernoud explique son départ de "Thalassa" », RTL.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 15 juin 2017)
  6. Cassandre Jeannin, « Georges Pernoud, présentateur historique de "Thalassa", est mort », sur rtl.fr, (consulté le 11 janvier 2021).
  7. AFP, « Mort de Georges Pernoud : Thalassa perd son capitaine », www.moustique.be,‎ , article no 27729 (lire en ligne).
  8. Léa Cardinal, « Georges Pernoud atteint d'Alzheimer : un de ses amis raconte sa maladie », sur Gala.fr,
  9. « Mort de Georges Pernoud : le lieu de ses obsèques dévoilé », sur voici.fr, (consulté le 12 janvier 2021)
  10. Quentin Burban, « « C’était un amoureux de la mer et d’aventure », le milieu maritime rend hommage à Georges Pernoud », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  11. « Georges Pernoud, 40 ans de lien entre la mer et la terre - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org, (consulté le 11 janvier 2021)
  12. https://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/programme/hommage-a-georges-pernoud-f157945944?fbclid=IwAR1ErSmae0abFfAoRKlKRIUdSiWPae4zdhzlAEhWieKT33Lo8A76ntTqZi8
  13. Décret du 30 décembre 2011 portant promotion et nomination dans l'ordre national de la Légion d'honneur
  14. a b et c Biographie de Georges Pernoud in Who's who in France, 2021
  15. Nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres, janvier 2011
  16. Société de géographie, les récipiendaires des grands prix
  17. Actu Bretagne, 11 janvier 2021

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]