Georges Peizerat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Peizerat.

Georges Peizerat
Fonctions
Député de la 2e circonscription de la Savoie
Législature Ve (Cinquième République)
Prédécesseur Joseph Fontanet (titulaire)
Successeur Maurice Blanc
Législature IVe (Cinquième République)
Prédécesseur Joseph Fontanet (titulaire)
Successeur Joseph Fontanet
Maire d'Aigueblanche
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Petit-Cœur-la-Léchère
Date de décès (à 64 ans)
Lieu de décès Chambéry
Nationalité Française

Georges Peizerat (21 janvier 1911 à Petit-Cœur-la-Léchère (Savoie) - 22 septembre 1975 à Chambéry), ingénieur dans une usine de Notre-Dame de Briançon, devient maire d'Aigueblanche en Savoie et président de l'intercommunalité formée par les communes de cette partie de la Tarentaise. D'abord suppléant de Joseph Fontanet, il lui succède à l'Assemblée nationale une fois celui-ci nommé ministre du travail, de l'emploi et de la population dans le gouvernement Jacques Chaban-Delmas puis de l'Éducation nationale du gouvernement Pierre Messmer.

Joseph Fontanet n'étant pas reconduit dans le gouvernement Jacques Chirac, de 1974, Georges Peizerat démissionne pour lui permettre de se présenter à une législative anticipée, qui voit finalement l'élection du socialiste Maurice Blanc , le 6 octobre 1974. Le fait que le populaire Georges Peizerat, malade, ne se soit pas représenté aux côtés de Joseph Fontanet, absent de sa circonscription en raison de ses responsabilités nationales, est avancé comme l'une des causes de sa défaite.

Georges Peizerat est mort le 22 septembre 1975, d'un cancer.

Mandats[modifier | modifier le code]

1969 - 1973 : député de la Savoie (deuxième circonscription), Progrès et démocratie moderne

Liens externes[modifier | modifier le code]