Georges Lombard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lombard.

Georges Lombard
Illustration.
Georges Lombard à Kiel en 1966.
Fonctions
Député 1958-1962
puis 1967-1968
Sénateur 1971-1989
Gouvernement Ve République
Groupe politique IPAS (1958-1962)
PDM (1967-1968)
UC (1971-1989)
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 85 ans)
Résidence Finistère

Georges Lombard est un homme politique français né le à Paris et mort à Brest le [1]. Membre du Centre national des indépendants et paysans puis de Progrès et démocratie moderne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires, il se porte vers les études de droit et le métier d’avocat, qu’il exerce au barreau de Brest dès 1949. En 1958 il entame une carrière politique en devenant député du Finistère. Maire de Brest de 1959 à 1973, il fonde la Communauté Urbaine de Brest, dont il devient le premier président de 1974 à 1977, puis de 1983 à 1989.

Il est conseiller général du canton de Brest-Saint-Marc jusqu’en 1992, sénateur de 1971 à 1989. Il a également été conseiller régional. De 1972 à 1974 il est président du Comité d'étude et de liaisons des intérêts bretons (Celib) et premier président de l’Institut culturel de Bretagne, de 1981 à 1986.

Il est l'époux de l'avocate Monique Le Bras, qui lui survit jusqu'en 2019[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]