Georges Liautaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Georges Liautaud
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Georges Liautaud est un sculpteur haïtien d'inspiration vaudou, né à Croix-des-Bouquets le 26 janvier 1899 et mort en 1991[1].

Comme beaucoup d'artistes haïtien, il a été découvert en 1953 par DeWitt Peters qui avait remarqué la présence de croix métalliques d'un style particulier dans le cimetière communal. Encouragé par DeWitt, Liautaud va inaugurer le bosmétal, une forme d'art basée sur la récupération de bidons de fuel usagés qu'il soumet à un travail issu de son expérience de forgeron[2]. Après avoir décapé les bidons, Liautaud découpe dans le métal un dessin de son choix puis le martèle pour lui donner du relief. Les sujets de ses œuvres sont un mélange d'inspiration vaudou et chrétienne.

Liautaud est souvent considéré comme un primitif moderne ou un naïf. La sculpture en fer découpé est devenue une véritable tradition à Haïti où Liautaud a eu de nombreux disciples, parmi lesquels on peut citer Gabriel Bien-Aimé, Serge Jolimeau et Murat Brierre. Les artistes adeptes de cette tradition sculpturale se sont regroupés dans le village d'artiste de Noailles, à Croix des Bouquets. En 1989, Liautaud participe à la mémorable exposition les Magiciens de la terre[3]. En 2009, la fondation AfricAméricA, en collaboration avec l'Association des Artistes de Croix des Bouquets et le soutien financier de l'UNESCO, inaugure le musée Georges Liautaud, dédié à la création artistique contemporaine en Haïti[4]. L'inauguration s'accompagnait d'une exposition en hommage à George Liautaud, regroupant une vingtaine d'artistes du village artistique de Noailles. Les œuvres de l'artiste sont conservées au Centre d'art Haïti et au musée d'art haïtien de Port-au-Prince.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

  • Figge Art Museum[5]: 5 Croix Vodou, Crucifixion, L'Abbatoir, La Marchande, Le Major Jonc, Le Petit Diable, Homme chassant le bétail, Métamorphose (2 œuvres), Zobop.

Expositions principales[modifier | modifier le code]

Une sculpture de bosmétal haïtien

Notes et références[modifier | modifier le code]