Georges Lanteri-Laura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Georges Lanteri Laura)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lanteri.
Georges Lanteri-Laura
Portrait de Georges Lanteri-Laura
Biographie
Naissance et Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès et Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession PsychiatreVoir et modifier les données sur Wikidata
Employeur École des hautes études en sciences socialesVoir et modifier les données sur Wikidata

Georges Lantéri-Laura ( - [1]) est un psychiatre français. Il fut chef de service à l'Hôpital Esquirol et Directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales. Il a fait des études de philosophie et de médecine à Aix-en-Provence puis à Paris. Il a enseigné, dirigé nombres de thèses en France et à l'étranger. Il est une des figures marquantes de la revue Évolution psychiatrique et de l'épistémologie psychiatrique.

Citation[modifier | modifier le code]

  • « (…) Au centre, la clinique, qui constitue à titre d’accumulation empirique, raisonnée et cohérente, l’essentiel durable et perfectible de la psychiatrie ; le savoir-faire de la clinique, c’est la sémiologie, c'est-à-dire l’ensemble des pratiques qui permettent de déterminer comment le patient au singulier correspond à telle partie du savoir clinique, plutôt qu’à telle autre ; mais à chaque moment de son histoire, la clinique se développe en utilisant des modèles qu’elle emprunte à diverses disciplines, aussi bien la psychanalyse, que la neurochimie, aussi bien la psychologie génétique que l’anatomie pathologique, aussi bien l’éthologie que le neurophysiologie : ce savoir de la clinique constitue la pathologie (en l’espèce, la pathologie mentale) »[2]

Publications[modifier | modifier le code]

  • « Historique de la notion de mémoire dans la clinique psychiatrique et dans ses modèles psychopathologiques », in Cliniques méditerranéennes, 67, 2003
  • « La chronicité en psychiatrie », Ed: Les empêcheurs de penser en rond / Synthélabo, 1997, (ISBN 2-84324-007-7)
  • « Histoire de la phrénologie », PUF, 2000, (ISBN 2-13-045647-2)
  • « Essai sur les paradigmes de la psychiatrie moderne », Le Temps Éditions, 1998, (ISBN 2-84274-054-8)
  • « Recherches psychiatriques » coffret, 3 vol., Sciences en situation, 1998, (ISBN 2-908965-09-7)
  • « Psychiatrie et connaissance », Sciences en situation, 1998, (ISBN 2-908965-02-X)
  • « Le Temps de la psychose » avec coll. Franca Madioni, L'Harmattan, 2000, (ISBN 2-7384-7219-2)
  • « Essai sur la discordance dans la psychiatrie contemporaine » avec coll. Martine Gros, EPEL, 1992, (ISBN 2-908855-05-4)
  • Paul Rauchs, préf. Georges Lanteri Laura: « Louis II de Bavière et ses psychiatres. Les garde-fous du roi », Ed.: L'Harmattan, 1997, (ISBN 2-7384-6602-8)
  • Introduction historique et critique à la notion de dépression en psychiatrie, in: Remi Tevissen (sous la dir.)"La douleur morale" Ed.: Du Temps, 1997, Coll.: Esquisse, (ISBN 2842740009)
  • La Connaissance clinique : histoire et structure en médecine et en psychiatrie, (article princeps) in l'Evolution psychiatrique, no 47 (1982)
  • « La Psychiatrie phénoménologique, fondements philosophiques », Presses Universitaires de France, 1963
  • « Phénoménologie de la subjectivité », Presses Universitaires de France, 1968
  • La Sémiologie psychiatrique: son évolution et son état en 1982 in l'Evolution psychiatrique, oct.-décembre 2007, vol 72, no 4, (ISSN 0014-3855)
  • Préface de Georges Lanteri-Laura, in: German Arce Ross, « Manie, mélancolie et facteurs blancs », Beauchesne, Paris, 2009, (ISBN 9782701015446)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie
  2. La sémiologie psychiatrique: son évolution et son état en 1982 (article princeps) in l'Évolution psychiatrique, oct.-déc. 2007, vol. 72, n° 4 (ISSN 0014-3855)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]