Georges Hacquard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Georges Hacquard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 95 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Georges Hacquard, né le à Toulouse (Haute-Garonne) et mort le à Ivry-sur-Seine était un universitaire, professeur de lettres, historien, essayiste français, fondateur de l'Encyclopédie sonore en 1953 et directeur de l'École alsacienne entre 1953 et 1986. Il est connu comme « l'un des maîtres de la pédagogie moderne »[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir étudié à Toulouse, il devient professeur au lycée de Roanne entre 1938 et 1945, puis à l'École alsacienne à Paris de 1945 à 1952.

Il devient directeur de l'École alsacienne en 1953 et jusqu'en 1986, puis directeur honoraire depuis 1986[2]. Il obtient une agrégation de lettres.

Il fonde en 1953 l'Encyclopédie sonore, une collection de textes interprétés et enregistrés sur disques microsillons 33 tours.

Il préside à partir de 1958 le Syndicat professionnel des auteurs d'ouvrages d'enseignement et de vulgarisation.

Il préside à partir de 1962 le Centre national du film pour l'enfance et la jeunesse.

Il fonde et devient vice-président en 1970 de l'Association pour l'organisation de voyages d'étude scolaires (Aves)[3].

Il fonde en 1978 le Théâtre mémorial Corneille.

Il est vice-président de l'Ecole nationale du cirque entre 1986 et 2004, vice-président de l'Union nationale des Jeunesses musicales de France en 1987, administrateur général de la Guilde française des artistes solistes en 1985, président de 1991 à 2003 de l'Association Germaine Tailleferre.

Il est membre de l'Académie d'Alsace depuis 1971.

Il est membre, en 1992, puis secrétaire général, à partir de 1998, de l'Académie des arts, lettres et sciences de Languedoc[4],[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Athalie de Racine (1948)
  • Florilège du Moyen Âge (1949)
  • Vigny : Poèmes, Chatterton (1950)
  • Guide romain antique (1952)
  • L'Œuvre de Bossuet (1953)
  • Panoramique sur cinquante ans de cinéma (1954)
  • La Chanson de Roland (transposition littéraire et adaptation dramatique) (1957)
  • À la découverte de la grammaire française (1959)
  • La Musique et le Cinéma (1959)
  • Trésor de la poésie lyrique française (1963)
  • Vers une école idéale (1971)
  • Le Songe de Tibère (1975)
  • Guide mythologique (1976)
  • Histoire d'une institution française : l'École alsacienne[6]
    • tome 1 : «Naissance d'une école libre 1871-1891», Paris, Garnier, 1982, 356 p.
    • tome 2 : «L'école de la légende 1891-1922», préface de Vercors, Paris, Suger, 1987, 528 p.
    • tome 3 : «La tradition à l'épreuve 1922-1953», 1996, 352 p.
    • tome 4 : «L'école du contrat (1953-1986)», 2000, 378 p.
  • Estelle (livret pour un opéra) (1989)
  • Mireille (transposition littéraire et adaptation dramatique d'après Mistral) (1992)
  • L'Étrange canne de Virgile (1992)
  • Les Grandes mythologies (1996)
  • Occitanie (livret pour une cantate, 1998)
  • Germaine Tailleferre, la Dame des Six (1998)
  • Sur les balcons du ciel (souvenirs, 2012)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paris Match, N° 1154,
  2. Le Monde, Luc Cédelle, « Georges Hacquard (1918-2014), pédagogue, ancien directeur de l'École Alsacienne », 13 mai 2014
  3. Ellisphere, Association pour l'organisation de voyages d'étude scolaires
  4. Who's Who, Biographie de Georges Hacquard
  5. Mémoires Vivantes, Georges Hacquard, né en 1918, Éducateur, directeur d'école, artiste, Interview du 14 novembre 2001 [1]
  6. Georges Hacquard : Histoire d’une institution française : l’École alsacienne [2]