Georges Frédéric Strass

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Strass (homonymie).
Georges Frédéric Strass
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Maison d'Abraham Spach, au no  24 du quai des Bateliers à Strasbourg, où le jeune Strass fut apprenti de 1714 à 1724[1]

Georges Frédéric Strass, joaillier du roi de France, est né à Wolfisheim le et décédé à Paris le . Il inventa le strass, cette matière synthétique qui imite le diamant et par extension les autres pierres précieuses.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il ne s'est jamais marié, contrairement à une idée reçue. Son testament reçu par le notaire Dosfant à Paris, est aux archives de Paris sous la cote DC. 255, en date du . Il n'y est fait aucune allusion à une épouse et des enfants. Sa nièce Marie Salomé Strass s'est mariée à Strasbourg avec Marc Antoine Porta, avocat à Lausanne. Il y a confusion avec son neveu également dénommé "Georges Frédéric Strass" , cité dans ce testament.

Il meurt à Paris le 22 décembre 1773 et est inhumé le lendemain dans le cimetière Protestant du Port-au-Plâtre.

Hommages[modifier | modifier le code]

Une place de Strasbourg, proche de l'église Sainte-Madeleine, porte son nom.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maurice Moszberger (dir.), Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, Le Verger, Barr, 2012 (nouvelle éd. révisée), p. 156 (ISBN 9782845741393)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]