Georges Etiévant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Georges Etiévant
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Autres informations
Lieu de détention
Bagne des Îles du Salut (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Georges Etiévant, né le à Paris et mort aux îles du Salut, en Guyane le , est un anarchiste individualiste partisan de la propagande par le fait.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le , il est condamné à cinq ans de prison pour le vol de la dynamite utilisée dans les attentats de Ravachol[1]. Malgré les démentis de Ravachol, il est condamné avec trois compagnons. Sa peine purgée, il est une nouvelle fois condamné à cinq ans ferme pour une série d'articles publiés dans Le Libertaire. Activement recherché, il poignarde un policier le . Condamné à mort le , sa peine est commuée en travaux forcés à perpétuité. Il meurt quelques années plus tard dans un bagne en Guyane.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Déclarations / de G. Etievant, Paris, Les Temps nouveaux, 1898 [lire en ligne]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notices[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jean Maitron, Le mouvement anarchiste en France, Gallimard, coll. « Tel », 1992.