Georges Ducrocq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Georges Ducrocq
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 53 ans)
MoreyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Georges Ducrocq (Lille, - Morey, ) est un explorateur, écrivain et poète français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre de la Société de géographie de Paris, il visite en compagnie de Louis Marin le Caucase et le Turkestan russe en 1899 puis, en 1901, entreprend un important périple en Extrême-Orient, toujours avec le même compagnon et un ami nommé Collenot.

En juillet 1901, les trois partent ainsi de Paris et gagnent Moscou où ils empruntent le Transsibérien qui, en onze jours, les mènent à Irkoutsk. Ils longent à cheval et en tarantass le lac Baïkal, remontent l'Irkout et pénètrent en Mongolie. Ils descendent ensuite la Chilka puis l'Amour, visitent Khabarovsk, Nikolaevsk et arrivent à Vladivostok. Ils voient encore Kharbine et Moukden puis atteignent Pékin.

Après Port-Arthur, Ducrocq laisse ses compagnons et s'embarque pour la Corée. Il visite alors Séoul.

Rentré en France en février 1902, il rédige les récits de son ami Louis Marin. Attaché militaire à Téhéran en 1918, il accomapgne le général Maxime Weygand en Syrie.

Il meurt dans un accident de chasse dans le parc de son château de Morey.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Pauvre et douce Corée, 1904
  • Du Kremlin au Pacifique, 1905
  • Les Matins lumineux, 1907
  • Les Roses du Valois, poèmes, 1912
  • La Blessure mal fermée, notes d'un voyageur en Alsace-Lorraine, 1913
  • Les Provinces inébranlables, l'Austrasie, la question d'Alsace-Lorraine, Metz, la Wallonie, 1913
  • Adrienne, 1914
  • Les Lions et les cœurs (notes sur le Danemark), 1914
  • La Fleur de Lille, 1917
  • Le journal de Soleiman, 1924
  • La Belle Libanaise, 1930
  • Jours ardents, poésies posthumes, 1935

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Numa Broc, Dictionnaire des explorateurs français du XIXe siècle, T.2, Asie, CTHS, 1992, p. 157-158 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Regards français sur le coup d'état de 1921 en Perse, journaux personnels de Georges Ducrocq et Hélène Hoppenot, 2015

Liens externes[modifier | modifier le code]