Georges Darmois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un mathématicien image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un mathématicien français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Georges Darmois
Naissance
Éply (France)
Décès (à 71 ans)
Paris (France)
Nationalité Drapeau de la France France
Champs Statistiques
Diplôme École normale supérieure
Renommé pour borne de Fréchet-Darmois-Cramér-Rao

Georges Darmois, né le à Éply (Meurthe-et-Moselle) et mort le à Paris, est un mathématicien français. Il était le frère du physicien Eugène Darmois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Darmois est né à Éply. Il est reçu au concours d'entrée de l'École normale supérieure en 1906. Reçu au concours d'agrégation de mathématiques en 1909, il fut préparateur à l'École normale et commença une thèse qui ne fut achevée qu'en 1921 par suite de la mobilisation de 1914. En 1914, il s'occupa de défense anti-aérienne contre les attaques à basse altitude. En 1916, il est affecté à une unité de repérage au son en Champagne puis en Alsace. Il est nommé à la faculté des sciences de Nancy de 1919 à 1933, puis est nommé chargé de cours à la faculté des sciences de Paris en 1933, puis professeur sans chaire de calcul des probabilités et de physique mathématique. Il est nommé professeur titulaire de mathématiques générales en 1941 puis à la chaire de calcul des probabilités et physique mathématique en octobre 1949. Il fut le premier en France à professer la statistique et la dynamique stellaire. Il fut directeur de l'institut de statistique de l'université de Paris.

Il est élu à l'Académie des sciences en 1955.

Travaux[modifier | modifier le code]

Ses principales recherches concernent la statistique, le calcul des probabilités, la théorie de la relativité et la gravitation.

  • Les équations de la gravitation einsteinienne (1927).
  • Statistique mathématique (1928).
  • Statistique et applications (1934).
  • Sur les lois de probabilité à estimation exhaustive, CRAS 200 (1935), 1265-1266.
  • Méthodes d'estimation : l'emploi des observations statistiques (1936).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Roy, « Georges Darmois, 1888-1960 », Econometrica, vol. 29, no 1,‎ , p. 80-83 (JSTOR 1907690)
  • (en) D. Dugué "Georges Darmois, 1888-1960," Annals of Mathematical Statistics, Vol. 32, No. 2 (juin 1961), p. 357-360.
  • (en) Bernard Bru "Georges Darmois" Statisticians of the Centuries By C. C. Heyde, Eugene Seneta, P Crepel 2001. New York: Springer.

Liens externes[modifier | modifier le code]