Georges Contaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Georges Contaux
Georges Contaux dans son atelier - 1980.JPG

Georges Contaux dans son atelier à Vigneux-sur-Seine en 1980.

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
Nationalité
Activités

Georges Contaux, né le à Paris et mort à Vigneux-sur-Seine le , est un sculpteur et médailleur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Doué pour le dessin et la peinture, Georges Contaux entre à l'école Boulle à Paris en section métiers d'arts, axée principalement sur la sculpture et la gravure sur acier.

Il est incorporé en 1911 au 26e régiment d’artillerie de campagne basé à Chartres. Durant la Première Guerre mondiale, il est blessé et amputé de deux doigts de la main gauche le . Il est affecté au 2e groupe d’aviation comme sergent major durant la campagne d'Italie (1915-1918). C'est durant cette période qu'il réalise de nombreuses petites aquarelles et sanguines.

Il reçoit une mention honorable au Salon des artistes français de 1921.

À la faveur de visites rendues à son ancien professeur Victor Perrin, tourneur sur bronze, à Vigneux-sur-Seine, il s’éprend de sa petite-fille Juliette qu'il l'épouse le .

De 1922 à 1923, il travaille chez le médailleur Firmin Pierre Lasserre (Barraute, 1870 -1943) avant de s’installer à Vigneux-sur-Seine comme artisan sculpteur, graveur en médailles où il passe le reste de sa vie.

Sa production artistique qui s’étend de 1930 à 1980 compte 2 550 œuvres se répartissant en 30 médailles officielles, 1 500 médailles religieuses, 890 médailles de sports et monuments et 130 portraits.

Il travaille le plus souvent pour le compte de médailleurs et d'éditeurs. Cependant, il signe de son nom quelques travaux répondant à des commandes de particuliers, d'associations et d'entreprises en vue de plaquettes commémoratives.

Georges Contaux meurt à Vigneux-sur-Seine, le .

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, tome 3, 1976, p.144.