Georges Chéron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Georges Chéron
Biographie
Naissance
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Archives conservées par

Georges Chéron (? - 1931) est un marchand d'art moderne parisien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a d'abord été négociant en vin de Béziers.

« Chéron n'a pas réellement d'expérience en art et recherche plus son intérêt que celui de l'artiste. »[1]

En , il ouvre à Paris la Galerie des Indépendants, au 56 rue La Boétie[2]. Elle est bientôt appelée Galerie Chéron et Cie. Son nom rivalise avec celui de Paul Rosenberg qui se trouve au no 21, parmi 7 autres galeries (Billiet, Bing, Danthon, Manthelet, Percier, Reitlinger et Ronsard)[3].

François Coty[4] finance la première exposition personnelle de Foujita chez Chéron du 1er au [5]. L'opération est renouvelée en 1918 puis en 1923[6].

Georges Sabbagh y organise sa première exposition du 10 au [7].

Il y vend aussi Modigliani[8] (après que ce dernier eut fait affaire avec le marchand Paul Guillaume), Soutine[9] et Bando[10].

En , l'exposition Vladimir de Terlikowski[11] est recommandée par le bulletin de la vie artistique, puis celle de Lily Converse[12].

Émile Boyer y expose en 1922[13]. En novembre 1924, Antoon Kruysen[14]. En avril-mai 1925, c'est Félix Bellenot[15],[note 1] qui expose dans le sillage de l'exposition internationale de Paris. En mai de la même année, on peut y découvrir Alexandre Zinoview[16]. Il a eu aussi un contrat avec Georges Dorignac[17].

Edmond Heuzé a recours au galeriste en 1921, 1923, 1924 et 1930[18]. Il a sous contrat Léon Gard de 1925 à 1931, et fera plusieurs expositions de ce peintre[19].

Mémoire[modifier | modifier le code]

Lettre de Georges Chéron adressée au peintre Léon Gard, le 21 août 1926.

Existe un portrait de Chéron dû à Foujita, de 1923, dessiné au crayon[20].

Le musée Maillol conserve une œuvre de Fujita Lettre au marchand Georges Chéron, datée de 1917.

Le musée Bourdelle conserve une lettre autographe de quatre pages du galeriste à Antoine Bourdelle, datée du [21].

Le musée Maurice-Denis conserve trois lettres manuscrites de et .

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Félix Eugène Bellenot, fils de Victor Bellenot et de Jeanne Valérie Delduc, est né le à Grasse (état-civil : acte de naissance no 33). Artiste peintre, il étudie à l'Académie Colarossi comme Amedeo Modigliani, au quartier de Montparnasse de 1920 à 1936. Félix Bellenot est l'ami d'André Derain, Charles Despiau et Paul Belmondo. Il expose au Salon d'automne de 1920 à 1930, à la Galerie Chéron en 1925 et au Salon des Tuileries de 1925 à 1935. Il poursuit son art au Maroc, où il s'installe de 1936 à 1961. Félix Bellenot fonde à Casablanca, l'école des Beaux-arts et enseigne la peinture. Il revient en France à la fin de sa vie, dans la région de la Provence et meurt le 2 janvier 1964 à Monaco. Il est l'arrière-petit-fils du littérateur franco-russe Jean-Marie Chopin et l'arrière-petit-neveu du peintre Henri Frédéric Schopin.
    Sources : André Alauzen Di Genova et Laurent Noet, Dictionnaire des peintres et des sculpteurs de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Marseille, Éditions Jeanne Laffitte, (1re éd. 1986), 473 p. (ISBN 978-2-86276-441-2), ainsi que le dictionnaire Bénézit.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Musée du Luxembourg 23 octobre 2002/2 mars 2003.
  2. Publicité, Sic : sons, idées, couleurs, formes, .
  3. Les Galeries d'art de Paris, état au .
  4. (en) Roulhac Toledano, François Coty : Fragrance, Power, Money, Pelican Publishing, , 336 p. (ISBN 978-1-58980-639-9, lire en ligne), p. 140.
  5. Catalogue d'exposition, par André Salmon.
  6. in Sylvie et Dominique Buisson, op. cit.
  7. Catalogue de l'exposition sur Arcade.nyarc.com.
  8. Modigliani, biographie.
  9. Art Liste.
  10. Galerie JPM.
  11. in Le bulletin de la vie artistique.
  12. Lily Converse.
  13. French Art collection.
  14. in Le bulletin de la vie artistique, .
  15. Catalogue de l'exposition sur Arcade.nyarc.com.
  16. le bulletin de la vie artistique, .
  17. Galerie Malaquais.
  18. Catalogue de l'exposition sur Arcade.nyarc.com.
  19. « LEON GARD (1901-1979) ~ BIOGRAPHIE (2°partie : 1931-1945) », sur LEON GARD (1901-1979) (consulté le 4 janvier 2021)
  20. Buisson, op. cit..
  21. Lettre autographe signée de Georges Chéron à Antoine Bourdelle, 25 janvier 1923 (Document).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]