Georges Caussade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Georges Caussade
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Conservatoire national supérieur de musique et de danse (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mouvement
Genre artistique

Georges Caussade né à Port-Louis, Ile Maurice, le et mort à Chanteloup-les-Vignes le est un pédagogue et compositeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Caussade étudie au Conservatoire de Paris et obtient son premier prix d'harmonie en 1893 dans la classe d'Antoine Taudou[1] puis celui de contrepoint et fugue en 1896[2] dans la classe de Théodore Dubois[3],[4]. Il est nommé enseignant dans l'institution qui l'a formé pour le contrepoint en 1905 puis pour la fugue en 1921 jusqu'à sa mort en 1936[5]. Il publie en 1931 une Technique de l'harmonie. Marié à Simone Plé-Caussade (1897-1986), compositrice et pianiste, elle lui succède au poste de professeur de fugue au Conservatoire à sa mort en 1936. Albert Alain, Jehan Alain, Georges Auric, Elsa Barraine, Lili Boulanger, Georges Dandelot, Georges Friboulet, Georges Hugon, Eugène Lapierre, Jeanne Leleu, Gaston Litaize, Léon Manière, Jean Rivier, Marcel Tournier furent ses élèves.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Selgar et Moina, drame lyrique
  • La Légende de saint George[6]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Technique de l'harmonie, Paris, Éditions Lemoine, 1931[7]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Ménestrel : journal de musique », sur Gallica, (consulté le 12 juin 2020)
  2. Pierre, Constant, 1855-1918., Le Conservatoire national de musique et de déclamation : documents historiques et administratifs recueillis ou rencontrés par l'auteur, Claude Tchou pour la Bibliothèque des introuvables, (ISBN 2-84575-098-6 et 978-2-84575-098-2, OCLC 70811455, lire en ligne), p. 716
  3. Dubois, Théodore, 1837-1924., Traité de contrepoint et de fugue, A. Leduc, (OCLC 468533699, lire en ligne), p. Introduction p. VII
  4. « Le Ménestrel : journal de musique », sur Gallica, (consulté le 12 juin 2020)
  5. Bongrain, Anne., Le Conservatoire national de musique et de déclamation, 1900-1930 : documents historiques et administratifs, Vrin, (ISBN 978-2-7116-2398-3 et 2-7116-2398-X, OCLC 773015941, lire en ligne), p. 313
  6. Qui êtes-vous ?, p.153, 1924
  7. fiche, Conservatoire de Paris

Liens externes[modifier | modifier le code]