Georges Castellan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Georges Castellan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 93 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction
Honoris causa (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Georges Castellan (né le et mort le [1]) est un historien français du XXe siècle spécialiste de l'Europe centrale et orientale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a été professeur de l'université Paris III, enseignant à l'Inalco (Langues'O), docteur honoris causa de l'université de Poznan et de l'université Humboldt de Berlin. Il a été éditeur du journal Allemagne d’aujourd’hui.

Il est chevalier de l'ordre national du Mérite.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Une cité provençale dans la Révolution. Chronique de la ville de Vence en 1790, Flammarion, 1978
  • Histoire des peuples d'Europe centrale, Arthème Fayard, 1994[2].
  • Histoire des Balkans XIVe-XXe siècles, Fayard, publié entre 1991 et 1999.
  • Histoire du Peuple roumain, Crozon, Éditions Armeline, 2002, 388 p. + VIII p. (ISBN 2-910878-19-8).
  • Histoire de l’Albanie et des Albanais, Crozon, Éditions Armeline, 2002, 204 p. + X p. (ISBN 2-910878-20-1).
  • Un pays inconnu : la Macédoine, Crozon, Éditions Armeline, 2003,155 p. + VIII p. (ISBN 2-910878-24-4).
  • Serbes d'autrefois. Aux origines de la Serbie moderne, Crozon, Éditions Armeline, 342 p. (ISBN 2-910878-27-9).
  • Histoire de la Bulgarie. Au pays des roses, Crozon, Éditions Armeline, 2007, 351 p. + VIII p. (ISBN 978-2-910878-32-5) édité erroné (notice BnF no FRBNF41311919).
  • Histoire de la Croatie et de la Slovénie. Les Slaves du Sud-Ouest, Crozon, Éditions Armeline, 2011, 522 p. + XVI p. (ISBN 978-2-910878-35-1).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche BnF
  2. Claude Michaud, Georges Castellan, Histoire des peuples de l'Europe centrale (compte-rendu), Revue d’Histoire Moderne & Contemporaine, Année 1997, 44-4, pp. 711-714

Liens externes[modifier | modifier le code]