Georges Cain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Georges Cain
Léon Bonnat - Portrait de Georges Cain (1853-1919), peintre et littérateur - P1686 - Musée Carnavalet.jpg
Portrait de Georges Caïn par Léon Bonnat en 1909, musée Carnavalet.
Fonction
Conservateur de musée
Musée Carnavalet
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Père
Mère
Julie Mêne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Autres informations
Membre de
Maître
Genre artistique
Distinction

Georges Jules Auguste Cain né le à Paris[1] et mort dans la même ville le [2] est un peintre, illustrateur et écrivain français.

Il a été conservateur du musée Carnavalet de 1897 à 1919.

Il a puisé son inspiration dans l'histoire de Paris, de ses théâtres et de ses monuments.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du sculpteur animalier Auguste Cain (1821-1894), Georges Cain est élève des peintres Alexandre Cabanel et Jean-Georges Vibert, mais il reste très influencé par son troisième maître Édouard Detaille (1848-1912).

Il débute au Salon de 1878 avec sa toile Fumeur de l'époque Louis XV. Ses œuvres, principalement consacrées à des scènes de genre, des scènes historiques et militaires, sont régulièrement exposées au Salon jusqu'en 1900.

Illustrateur du Barbier de Séville de Beaumarchais et de nombreux ouvrages d'Honoré de Balzac : La Cousine Bette[3], Un début dans la vie, La Bourse, il a aussi rédigé de nombreux ouvrages sur le Paris d'autrefois :

  • Guide explicatif du musée Carnavalet (Librairie centrale des Beaux-Arts, 1903),
  • Coins de Paris (Flammarion, 1905),
  • Croquis du Vieux Paris (Louis Conard, 1905),
  • Promenades dans Paris (Flammarion, 1906),
  • Anciens théâtres de Paris : Le boulevard du Temple, les théâtres du boulevard (Charpentier et Fasquelle, 1906),
  • Nouvelles Promenades dans Paris (Flammarion, 1908),
  • La Place Vendôme (Devambez, 1908),
  • À travers Paris (Flammarion, 1909),
  • Les Pierres de Paris (Flammarion, 1910),
  • Environs de Paris (Flammarion, 1911-1913, 2 vol.),
  • Le Long des rues (Flammarion, 1912),
  • Tableaux de Paris (Flammarion, 1921).

Il est conservateur du musée Carnavalet à Paris de 1897 à 1914.

Ses œuvres sont conservées à Bayeux au musée Baron Gérard, à Amiens au musée de Picardie, et à Paris au musée Carnavalet[4].

Le square Georges-Cain à Paris, voisin du musée Carnavalet, au niveau du 8, rue Payenne, dans le quartier du Marais du 3e arrondissement, porte son nom en sa mémoire.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Paris, fichier de l'état civil reconstitué, fiche no 22/51.
  2. Archives de Paris, acte de décès no 656, vue 23 / 31.
  3. Illustrations de La Cousine Bette, sur Gallica.
  4. Gérald Schurr, Les petits maîtres de la peinture, valeur de demain, Éditions de l'Amateur, 1976, vol. III, p. 79 (ISBN 2-85917-006-5).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :