Georges Bœuf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Georges Boeuf)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bœuf.
Georges Bœuf
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Groupe de musique expérimentale de Marseille (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mouvement
Instrument

Georges Bœuf est un musicien français, saxophoniste et compositeur, né à Marseille le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études au conservatoire de cette même ville. Il co-fonde[1] en 1969 le Groupe de musique expérimentale de Marseille, le GMEM[2], dont il assure la présidence depuis 1974. En 1988 il fonde la classe de composition du conservatoire à rayonnement régional de Marseille, dirigé alors par Pierre Barbizet – établissement au sein duquel il avait enseigné auparavant la formation musicale, la technique du son et l’organologie. Il est l'auteur d'une centaine d’œuvres instrumentales, vocales, électroacoustiques, ou mixtes et d'œuvres pour la scène et le cinéma. Il a notamment composé la musique de trois films de René Allio : Transit, Le Matelot 512 et Retour à Marseille[3]. Il a composé Le Chant de la nature pour l’exposition permanente de la grande galerie rénovée du Muséum national d'histoire naturelle à Paris.

Il a également composé un opéra intitulé Verlaine Paul, sur un livret du poète Franck Venaille, créé à l'Opéra de Nancy le 29 octobre 1996, avec le baryton François Le Roux dans le rôle-titre, repris en mai 2003 à l’Opéra de Marseille-Théâtre de la Criée dans une nouvelle mise en scène de Frédéric Bélier-Garcia.

Parmi ses dernières œuvres, on compte : un quatuor à cordes créé par le Quatuor Parisii, Orbes pour 12 cordes, créé par l’Orchestre royal de Wallonie, Septimo (1998) pour vibraphone et cloches, enregistré par Frédéric Daumas (Fragrance, 1999), Le Prophète, sur un texte de Mallarmé, pour baryton et piano (1998), créé par François Le Roux et Alexandre Tharaud à la Grande Bibliothèque à Paris, Solitaire Vigie pour grand orchestre et chœur (poème de Mallarmé) créé à Nancy en janvier 2000, Variasix pour ensemble instrumental créé par l’ensemble Télémaque (Aix-en-Provence, 2001), Koré ou L’Oubli pour quatuor de claviers-percussion en 2002, créé par l’ensemble Symblêma, Sonate pour violon créée par Nicolas Miribel, Six Monodies de l’absence pour saxophone ténor, créées par Joël Versavaud, Dans le bruit du monde pour chœur, créé par le Chœur contemporain Roland Hayrabedian, Messe des cendres.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Chion (et al.), « Georges Bœuf », in La musique électroacoustique, Presses universitaires de France, 1982, p. 110 (ISBN 2-13-037262-7)
  • (de) Golo Föllmer, Roland Frank, Folkmar Hein, Dokumentation elektroakustischer Musik in Europa, Inventionen '92, Berlin, 1992
  • (en) Maurice Hinson et Wesley Roberts, « Georges Bœuf », in Guide to the Pianist's Repertoire, Indiana University Press, 2013 (4e éd. révisée), p. 160 (ISBN 9780253010230)

Documents sonores[modifier | modifier le code]

En ligne sur le site de l'INA :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Data B.N.F, Georges Bœuf
  2. Marta Grabocz, Entre naturalisme sonore et synthèse en temps réel: Images et formes expressives dans la musique contemporaines , p. 17, éd. Archives contemporaines, 2013 (ISBN 978-2-8130-0122-1) (notice BnF no FRBNF43734604)
  3. Auteur de musique de film, Georges Bœuf

Liens externes[modifier | modifier le code]