Georges Beuville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Georges Beuville
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nom de naissance
Georges Pierre BeuvilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint
Janine Beuville (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Georges Pierre Beuville, surnommé « La Palette », est un illustrateur français et « Peintre de l'Air » né le à Mestry dans le Calvados et mort le à Rochefort-en-Yvelines dans les Yvelines.

Il mène de front une carrière d’illustrateur de presse, de publicitaire, d'illustrateur de livres et d’écrivain.

Il est admiré par et a influencé de nombreux dessinateurs, d'Hergé à Rabaté, en passant par Franquin (qui lui consacre une exposition[1]), Cabu, Claire Bretécher, Gotlib, René Follet, Horn ou encore Emmanuel Guibert[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Beuville naît à Mestry dans le Calvados[3]. Enfant, il aimait se promener dans la campagne et accompagnait son père à la chasse[4].

Il suit l'école secondaire à Caen[3] et fait ses études supérieures à l'école Germain-Pilon (aujourd'hui École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art)[4] et aux Arts décoratifs de Paris[3].

À partir de 1920, il est peintre de portrait, sculpteur et concepteur pour le théâtre[3],[4].

Vers la fin des années 1920, il se tourne vers la publicité, en travaillant pour Havas, La Frégate, ainsi que sa propre société, Beuville éditions. Il conçoit également des posters pour G.R.A.P., Boto, Malt Kneip et Nestlé[4].

Premières expositions dans divers salons: le Salon des humoristes (1922-1926), le Salon d'automne, le Salon des Tuileries, le Salon des 4 couleurs (1934-1945), Paysages de France et d'ailleurs (1955) et Peintres de l'air (1953-1980).
Signature de Georges Beuville et adresse manuscrite de sa maison à Rochefort-en-Yvelines en 1977.

Passionné d'aviation, il est promu Peintre de l'Air en 1935. Depuis ce jour, il signe d'une étoile sur le i de Beuville. À la même époque, il s'inscrit à Orly chez « Maryse Bastié aviateur » et devient pilote en 1936. Engagé volontaire dans l'Armée de l'Air comme pilote convoyeur d'avions de chasse et de reconnaissance au cours de la Seconde Guerre mondiale, il devient moniteur de vol à voile après le conflit.

Son épouse, Janine Beuville, écrit dans Femme d'aujourd'hui et ensemble, ils publient différents ouvrages sur l'aviation comme Invitation au vol à voile (1960) ou encore, 85 récits et aventures de l'air (1967).

Il a deux enfants de son premier mariage, Jean-Jacques et Anne-Marie.

En 2009, la vente aux enchères du fonds de son atelier est réalisée par la société Interenchères, dont l'expert fut à cette occasion Yves Frémion[5],[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Illustrateur de livres[modifier | modifier le code]

  • Le Bourgeois gentilhomme, de Molière, 1929
  • La Vieille fille, d'Honoré de Balzac, 1930
  • L’auberge de l'abîme, d'André Chamson, J. Ferenczi, Paris, 1935
  • Almanach du gai savoir, textes de Colette Vivier, 1941 — 1948 (avec Jean Effel en 1943)
  • Les guides de tourisme Odé, 1941 à 1956, dont il assure également la direction artistique
  • Les disparus de Saint Agil, de Pierre Véry, 1943
  • Sept histoires de chasse, texte et illustrations de Georges Beuville, 1943. Tirage à 900 exemplaires numérotés
  • L’île au trésor, de Robert-Louis Stevenson, 1946
  • Parlons mouche, de Tony Burnand, 1946
  • Traité de la vie élégante (Scènes Éparses) d'Honoré de Balzac 1946 Nouvelle Société d'Édition. Tirage 800 exemplaires numérotés
  • Un Avion a disparu, de George Delamare, Plon, Paris, 1947
  • Les aventures du roi Pausole, de Pierre Louÿs, Albin Michel, Paris, 1949
  • Collection Guides Odé Le monde en couleur :
    • Doré Ogrizek (dir.) et Suzanne Chantal (ill. Georges Beuville), Le Portugal, Paris, Odé, coll. « Le monde en couleurs »,
    • Doré Ogrizek (dir.) et Suzanne Chantal et autres (ill. Brenet, Hilpert, Liozu et Noel), Le Benelux : Belgique, Nederland, Luxembourg, Paris, Odé, coll. « Le monde en couleurs »,
    • Doré Ogrizek (dir.) et Raphael Barquissau (ill. Georges Beuville), L' Afrique Noire : Éthiopie, Madagascar, Paris, Odé, coll. « Le monde en couleurs »,
  • Monsieur des Lourdines, d'Alphonse de Châteaubriant, 1952, Club du livre sélectionné, Paris. Tirage 3 000 exemplaires numérotés
  • Nez au vent, de Robert Flament-Hennebique, 1953
  • Trois tours de Renard, de Paul François, 1960
  • Propos d'un rétrograde, de Pierre Weité, 1960
  • Janine Beuville (ill. Georges Beuville), Invitation au vol à voile, Paris, Flammarion, coll. « Sports et tourisme », (OCLC 491063138)
  • Bernique, de J.-M Guilcher, 1961
  • Contes et légendes de Franche-Comté, de Jean Defrasne (éditions Fernand Nathan), 1962.
  • Contes et légendes de Normandie, de Philippe Lannion (éditions Fernand Nathan), 1965.
  • Théophile Gautier, Le Capitaine Fracasse, Gründ, coll. « Grand écran littéraire », (notice BnF no FRBNF43422364).
  • La Guerre des boutons, de Louis Pergaud, 1966.
  • Janine Beuville et Didier Daurat (ill. Georges Beuville), 85 récits et aventures de l'air, Paris, Gründ, coll. « Trésor des Jeunes », (OCLC 749505535)
  • Notre-Dame de Paris, de Victor Hugo, 1970. Deux volumes
  • Oliver Twist, de Charles Dickens, 1971-1972
  • Zozo la Tornade, de Astrid Lindgren, 1973
  • L’Épée dans le roc, de Terence Hanbury White (texte français de Jean Muray), 1974
  • Le Morne-au-Diable, d'Eugène Sue, La Crypte tonique, 2019[7]

… et de très nombreuses couvertures pour Le Livre de poche[8].

L'illustrateur de presse[modifier | modifier le code]

Et également Cosmopolitan leader, Nos plaisirs, Minerva, Le Muscle, Eve, Le Petit Journal, Paris-Soir, Pour elle, Notre cœur, Pierrot, Votre amie, Paroles françaises, France Dimanche, Jean Bart, Tout et tout, La Bataille, L'Époque, Juin, Terre des jeunes, Naturalia, Constellation, Point de vue/Images du monde, Radar, Détective, Racing, Touring club de France, Touring plein air, Famille chrétienne, Femmes d'aujourd'hui, Pilote, Spirou et Apna[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Yves Frémion, « L'art de Franquin (conférence) », sur Chaïne Youtube de la Bibliothèque publique d'information (centre Pompidou), .
  2. « Titre(s) : Beuville [Texte imprimé] : art-book », sur catalogue.BNF.fr.
  3. a b c et d (en) « Georges Beuville », sur Lambiek.net, .
  4. a b c et d (en) Mr Geo Neo, « Georges Beuville (1902-1982) », sur Illustrator's Lounge, .
  5. Arts graphiques, Magazine Interenchères.
  6. [vidéo] BEUVILLE commenté par Yves Frémion sur YouTube.
  7. Didier Pasamonik, « Le Morne au diable – Par Georges Beuville, d’après Eugène Sue – La Crypte tonique », sur actuabd.com, actuabd.com, (consulté le ).
  8. Quelques couvertures publiées au Livre de Poche.
  9. Georges Beuville sur Babelio

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Michel Blanc et François San Millan, Le Collectionneur de bandes dessinées : Dossier Georges Beuville (no 93),
  • Jean-Michel Blanc et François San Millan, Georges Beuville : une étoile dans le ciel, Libourne, Éditions Charrette, , 179 p. (ISBN 978-2-915478-45-7, OCLC 778952444) éd. La Nouvelle Araignée. Réédition (revue et mise à jour)
  • Beuville : art-book, Rennes, Gargantua, (ISBN 978-2-36325-000-1, notice BnF no FRBNF42302327)
  • Georges Beuville, Beuville, Libourne, Charette, (ISBN 978-2-915478-08-2)

Liens externes[modifier | modifier le code]