Georges Berthoin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Berthoin
Georges Berthoin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (92 ans)
NéracVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Autres informations
Distinctions

Georges Berthoin, né le à Nérac (Lot-et-Garonne), est un haut fonctionnaire et diplomate français, fils de Jean Berthoin. Il occupa le poste de Directeur du cabinet de l'IGAME (Inspection générale de l'administration en mission extraordinaire) Alsace-Lorraine-Champagne de 1950 à 1952. Il quitta cette fonction pour devenir le chef de cabinet du président Jean Monnet à la Haute Autorité de la Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA) (1952-1955). Chef-adjoint de la délégation de la CECA et chargé d'affaires au Royaume-Uni (1956-1958), il devint ensuite Haut-Représentant adjoint de la Commission de la Communauté économique européenne au Royaume-Uni (1959-1970), puis Haut-Représentant de la Commission de la Communauté économique européenne auprès du Royaume-Uni (1970-1973).

Européen convaincu de la première heure, il considère que l’Europe est née de la souffrance et de la réflexion sur la direction qu’il fallait lui donner après les deux guerres mondiales pour que toute guerre entre États européens soit désormais impossible. Dès les premières discussions qui suivirent la déclaration de Robert Schuman du 9 mai 1950 se dessinèrent les deux grandes lignes qui caractérisent encore aujourd’hui la construction européenne : la ligne intergouvernementale et la ligne communautaire.

Pour Georges Berthoin, la ligne intergouvernementale est d’ailleurs incapable de diriger l’Europe. Selon lui, la crise actuelle de l’Europe est la conséquence du fait que le traité de Maastricht a introduit plus de matière intergouvernementale en Europe, et de ce fait, « la crise actuelle est celle de l’intergouvernemental. »

Georges Berthoin est un pilier historique de la construction européenne, l'un des acteurs majeurs, et à ce titre, il donne de nombreuses conférences pour expliquer le long cheminement de ces pays « de l'hostilité à la fraternité ».

Au-delà de son engagement européen reconnu et salué de tous, Georges Berthoin participe à d'autres rendez-vous majeurs au niveau international. Il est ainsi l'un des membres fondateurs du Forum Chine-Europe, un espace de dialogue interculturel.

Il est président du Mouvement européen de 1978 à 1982 et président du groupe européen de la Commission Trilatérale de 1976 à 1992[1]. Il reste président honoraire du groupe européen de cette dernière et fait partie du comité exécutif de celle-ci[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • "Un destin d'européen, De l'utopie à l'espérance, Entretien" (broché), Georges Berthoin (Auteur), Gérard D. Khoury (Auteur), Danielle Sallenave (Auteure), éd. Albin Michel, paru le 19 mars 2014

Sources, notes et références[modifier | modifier le code]