Georges Andriamanantena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Georges Andriamanantena
Description de l'image Rado georges Andriamanantena.JPG.
Alias
Rado
Naissance
Antananarivo Drapeau : France Madagascar
Décès (à 84 ans)
Antananarivo Drapeau de Madagascar Madagascar
Nationalité Français puis Malgache
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Malgache

Œuvres principales

  • Dinitra (1973)
  • Ando (1977)
  • Zo (1989)
  • Sedra (1993)

Georges Andriamanantena, plus connu sous son nom de poète Rado, était un journaliste, écrivain et poète malgache né le à Antananarivo et décédé le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Dernier né d'une famille de 5 enfants, il fait son entrée en 1929 à l'école officielle de Faravohitra à Antananarivo jusqu'en 1933 année de la mort de sa mère où il intègre l'école d'Ambohijatovo Atsimo (1933-1941) pour rejoindre ensuite le collège Paul Minault en 1942[1].

Il entre dans la vie active en 1943 comme agent de comptable dans une société d'assurances à Antananarivo puis rejoint son frère à la rédaction du journal "Hehy" (rires). En 1960, il fait des études de journalisme à Strasbourg puis exerce le métier de journaliste jusqu'en 1978 où il commence à se consacrer à la littérature. Il est devenu membre de l'Académie malgache en 1988[1].

Georges Andriamanantena était un écrivain essentiellement d'expression malgache et un défenseur de la culture[2]. Rado a sorti dix ouvrages contenant ses poèmes qui sont au programme des classes du second cycle de l'enseignement secondaire malgache[3]. Parmi ces œuvres les plus célèbres, on peut citer Dinitra (sueur), Zo (droit), Sedra (épreuve) ou encore Voninkazo Adaladala.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Dinitra (1973)
  • Ando (1977)
  • Zo (1989)
  • Sedra (1993)
  • Ny teny malagasy (1994)
  • Tsy maintsy mipoaka (2002)
  • Voninkazo adaladala (2003)
  • Fiteny roa - En deux langues (2005)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Quotidien Madagascar Tribune, édition du 9 septembre 2008
  2. Interview de Rado dans http://www.sobika.com/v2/interview/2004/rado.htm.
  3. Olga Helisoa in http://www.freewebs.com/radopoete/rado.htm

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :