Georges Achille-Fould

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Georges Achille-Fould
Georges Achille-Fould (1865-1951).jpg
Portrait de Georges Achille-Fould en japonaise, par Léon Comerre.
Naissance
Décès
(à 86 ans)
Uccle Bruxelles
Nationalité
Activité
Maître
Lieu de travail
Famille
Père
Mère
Beau-parent
Fratrie

Achille Valérie Fould dite Georges Achille-Fould (ou Georges Achille-Fould Stirbey), née le à Asnières et morte en 1951 à Uccle près de Bruxelles, est une artiste-peintre française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Achille Fould est la fille de Gustave Fould, homme politique et écrivain et de Valérie Wilhelmine Joséphine Simonin, plus connue sous le pseudonyme d'artiste de Gustave Haller. Elle a une sœur aînée, Consuelo Fould (1862-1927), qui sera artiste-peintre également.

Son père meurt en 1884. Sa mère se remarie avec le prince Georges Barbu Stirbey qui adopte les deux filles. Les deux sœurs hériteront du château et du parc de Bécon, légué à la ville de Courbevoie, legs à l'origine du musée Roybet Fould[1].

Il participa à une compétition artistique aux Jeux olympiques de 1924[2].

Elle signe Achille-Fould.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Rosa Bonheur dans son atelier, h. 0,91 m, l. 1,24 m, 1893, Musée des beaux-arts de Bordeaux[3]
  • Le Vin doux, exposé au Salon des Artistes Français de 1907[4]
  • Que veux-tu ?, exposé au Salon des Artistes Français de 1909[5]
  • C'est encore trop chaud !, Madame sans gêne, exposé au Salon des Artistes Français de 1911[6]
  • La Charmeuse, exposé au Salon des Artistes Français de 1913[7]
  • Parti pour l'école, vers 1920, gravée par Pierre-Gustave Taverne[8]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, Tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 12

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Musée Roybet-Fould », sur www.museums-of-paris.com
  2. https://web.archive.org/web/20160601034654/http://www.sports-reference.com/olympics/athletes/ac/georges-achille-fould-1.html
  3. Alain Roussot, Bordeaux, 2000 ans d'histoire. Catalogue, Musée d'Aquitaine, 1971, p. 573
  4. (fr) « Le Vin doux », sur www.photo.rmn.fr
  5. (fr) « Que veux-tu ? », sur www.photo.rmn.fr
  6. (fr) « C'est encore trop chaud !, Madame sans gêne », sur www.photo.rmn.fr
  7. (fr) « La Charmeuse », sur www.photo.rmn.fr
  8. (fr) « Parti pour l'école », sur www.inrp.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :