Georges-Yves Kervern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Georges-Yves Kervern
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Archives conservées par

Georges-Yves Kervern (1935-2008) est un ingénieur, industriel et chercheur français. Son nom reste attaché aux cindyniques, en tant que directeur du projet Cindynopolis[2].

Formation[modifier | modifier le code]

Georges-Yves Kervern est ancien élève de l'École polytechnique (X 1955), puis de l'École nationale supérieure des mines de Paris en tant qu'ingénieur-élève du Corps des mines. Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris 9, où il sera maître de conférences de 1968 à 1971[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

  • Georges-Yves Kervern est l'inventeur des Cindyniques et fondateur de Assurland.com (1996-1999) ;
  • Conseiller du président puis Directeur Général Adjoint, Union des Assurances de Paris (UAP) (1989-1995);
  • Groupe Péchiney (1968-1986) directeur à la direction générale, puis président de Tréfimétaux (1976), puis président d'Aluminium Péchiney (1980) et de Cégédur.
  • Ministère de l'industrie (1961-1968) service des minerais et métaux, puis cabinet du Ministre.
  • Création de X-Europe[4] en 1989 ;
  • Directeur général de la Fondation Sophia-Antipolis (1996-1997), Président de l'association des villes numérisées (1997-1998). A partir de 1997, membre du Comité national d'évaluation de la recherche (domaines économique, social, culturel, scientifique et technique).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges-Yves Kervern, La Culture réseau: éthique et écologie de l'entreprise, Edition ESKA, (ISBN 2869111045)
  • Georges-Yves Kervern et Patrick Rubise, L'archipel du danger : introduction aux cindyniques, Economica, Paris, 1991, (ISBN 2-7178-2061-2)
  • Georges-Yves Kervern, Éléments fondamentaux des cindyniques, Economica, Paris, 1995, (ISBN 2-7178-2756-0) (notice BnF no FRBNF36682872)
  • Georges-Yves Kervern et Philippe Boulenger, CINDYNIQUES Concepts et mode d’emploi[5] (ISBN 2-7178-5287-5)
  • Georges-Yves Kervern, Le mauvais génie face à la science du risque : Les Cindyniques = The evil genius in front of the risk science : The Cindynics [6] (ISBN 2-85978-334-2)
  • Répertoire d’archives détaillé : Don Georges-Yves Kervern concernant les Cindyniques. 1987-2008[7]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Les papiers personnels de Georges-Yves Kervern sont conservées aux Archives nationales sous la cote 714 AP[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]