Georges-Guillaume de Hanovre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Georges Guillaume Ernest Auguste Frédéric Axel de Hanovre (en allemand : Georg Wilhelm von Hannover), prince de Hanovre et de Brunswick, est né le 25 mars 1915 à Brunswick, dans le Duché de Brunswick, en Allemagne, et mort le 8 janvier 2006 à Munich, en Bavière. Membre de la dynastie anglo-allemande des Hanovre, il est le second fils du duc souverain Ernest-August III de Brunswick, le frère de la reine Frederika de Grèce et le beau-frère de la reine Élisabeth II du Royaume-Uni.

Longtemps directeur de la prestigieuse école de Salem, il a également représenté la Grèce, pays de sa femme, au Comité international olympique.

Famille[modifier | modifier le code]

Le prince Georges-Guillaume est le deuxième fils du duc souverain Ernest-Auguste III de Brunswick (1887-1953) et de son épouse la princesse Victoria-Louise de Prusse et d'Allemagne (1892-1980). À travers son père, Georges-Guillaume a donc la particularité généalogique d'être l'arrière-petit-fils du roi Christian IX de Danemark (1818-1906), surnommé « le beau-père de l'Europe », tandis qu'à travers sa mère il descend de la reine Victoria Ire du Royaume-Uni (1819-1901), surnommée « la grand-mère de l'Europe ».

Le 23 avril 1946, Georges-Guillaume épouse à Salem, dans le Bade-Wurtemberg, la princesse Sophie de Grèce (1914-2001), elle-même fille du prince André de Grèce (1882-1944) et de son épouse la princesse Alice de Battenberg (1885-1969). Déjà frère de la reine Frederika de Grèce (1917-1981), Georges-Guillaume devient alors le beau-frère du prince Philippe (1921), époux de la reine Élisabeth II du Royaume-Uni (1926).

Du mariage de Georges-Guillaume et de Sophie naissent 3 enfants :

  • Welf Ernest de Hanovre (1947-1981), prince de Hanovre ;
  • Georges de Hanovre (1949), prince de Hanovre ;
  • Frédérique de Hanovre (1954), princesse de Hanovre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le prince Georges-Guillaume effectue le début de sa scolarité à la prestigieuse école de Salem, avant de la quitter pour le collège britannique de Marlborough après l'arrivée d'Hitler au pouvoir et l'éviction du pédagogue juif Kurt Hahn d'Allemagne[1].

Enrôlé dans la Wehrmacht au début de la Deuxième Guerre mondiale, il est finalement chassé de l'armée par un décret d'Hitler de 1943. Il choisit alors d'étudier le droit, matière dans laquelle il obtient une licence[2].

En 1946, Georges-Guillaume épouse la princesse Sophie de Grèce et devient alors le beau-père de ses cinq enfants. Deux ans plus tard, les autorités de Salem appellent le prince pour prendre la tête de l'école. Il reste directeur de l'école jusqu'en 1959[2].

À partir de 1965, Georges-Guillaume dirige une école d'équitation située près de Munich. Il représente par ailleurs le royaume de Grèce auprès du Comité international olympique jusqu'en 1969[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Ricardo Mateos Sainz de Medrano, La Familia de la Reina Sofίa, La Dinastίa griega, la Casa de Hannover y los reales primos de Europa, Madrid, La Esfera de los Libros,‎ 2004 (ISBN 84-9734-195-3) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Références[modifier | modifier le code]