George Weidenfeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Weidenfeld.
George Weidenfeld
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 96 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Distinctions
Liste détaillée
Chevalier grand-croix de l'ordre de l'Empire britannique
Ordre du mérite de Bade-Wurtemberg (en)
Médaille d’or pour services rendus à la ville de Vienne (d)
Chevalier de la Légion d'honneur‎
Médaille Charlemagne pour les médias européens (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Arthur George Weidenfeld, baron Weidenfeld de Chelsea , né le à Vienne en Autriche et mort le [1] à Londres, est un éditeur, philanthrope et chroniqueur de presse britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

George Weidenfeld a été étudiant à l'université de Vienne. Après l'annexion de l'Autriche par l'Allemagne en 1938, il émigra à Londres et commença à travailler avec le monitoring service de la British Broadcasting Corporation. En 1942, il était commentateur politique pour la BBC et également auteur d'une chronique de presse hebdomadaire.

En 1948, il fut le confondateur avec Nigel Nicolson de la maison d'édition Weidenfeld & Nicolson. Cette société publia plusieurs ouvrages importants, dont Lolita de Vladimir Nabokov et Portrait of a Marriage, l'ouvrage que Nigel Nicolson a consacré à ses parents, Harold Nicolson et Vita Sackville-West. En 1949, Weidenfeld exerça les fonctions de conseiller politique et de chef de cabinet auprès de Chaim Weizmann.

Devenu citoyen britannique en 1946, Weidenfeld fut anobli en 1969 et créé pair à vie en tant que baron Weidenfeld de Chelsea dans le comté du Grand Londres en 1976. Il est également Honorary Fellow de St Peter's College (Oxford), Honorary Fellow de St Anne's College (Oxford) et Docteur honoris causa de l'université d'Exeter.

En 1985, Weidenfeld a étendu ses intérêts d'édition aux États-Unis, où il a acquis la société Grove Press en partenariat avec Ann Getty (l'épouse de Gordon Getty). Grove a ensuite fusionné avec la division new-yorkaise de Weidenfeld & Nicolson pour former le groupe Grove Nicolson. En 1991, la branche britannique de Weidenfeld & Nicolson a été vendue au groupe Orion Publishing pour devenir la principale branche non romanesque d'Orion. En 1993, la société américaine, Grove Nicolson, a fusionné avec Atlantic Monthly Press pour former Grove/Atlantic Inc.

Les responsabilités de Weidenfeld ne comportent donc plus d'opérations commerciales quotidiennes, mais il cherche toujours à attirer des auteurs prestigieux pour les publier. Un coup remarquable a été réalisé par Weidenfeld & Nicolson en 2005 lorsque Weidenfeld s'est arrangé pour publier Memory & Identity de Jean-Paul II. Weidenfeld reste également un chroniqueur actif pour le quotidien berlinois Die Welt.

En janvier 2006, l'Institute for Strategic Dialogue, fondé à l'origine en tant que The Club of Three dans les années 1990, a établi Lord Weidenfeld comme président. Cette organisation politique, qui fonctionne en réseau avec des personnalités importantes du monde entier dans les secteurs privé et public, travaille à déjouer les menaces à long terme contre la paix entre les nations et les communautés, et vise à renforcer la capacité de l'Europe d'être un partenaire efficace et cohérent.

George Weidenfeld a exercé des responsabilités dans plusieurs organisations philanthropiques, notamment comme président l'université Ben Gourion du Néguev (1996-2004), gouverneur de l'université de Tel Aviv, gouverneur de l'Institut Weizmann, vice-président du Forum UE-Israël, et administrateur de la National Portrait Gallery (1988-1995).

Il est fait chevalier grand-croix de l'ordre de l'Empire britannique le 31 décembre 2010[2], pour services rendus au Service public.

Weidenfeld est marié à Annabelle Whitestone depuis 1992[3]. C'est sa quatrième épouse.

Juif, il fut sauvé par des chrétiens en 1938 et lance ainsi, en 2015, un plan de sauvetage des chrétiens de Syrie et d'Irak afin de « payer sa dette »[4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Écu : Coupé d'or et de sinople, separé par une fasce crénelée d'argent maçonnée au naturel, sur le tout un saule pleureur aussi au naturel.

Cimier : Un demi-loupe regardant de sable tenant un rôle d'argent dans sa bouche.

Supports : Dextre, un vieil homme au naturel, barbu d'argent, habillé dans un manteau et un casquette de sable, et tenant dans sa main droite un tableau au naturel ; senestre, un jeune homme au naturel, habillé dans un blouson d'argent, les pantalons d'or, et les bottes et un casquette de sable, tenant dans sa main gauche une rapière point au-dessous au naturel, garnie de sable.

Devise: Cedant Arma Togae (Les armes doivent céder à la toge).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]