George Smith (rugby à XV)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir George Smith.
George Smith
Description de l'image George Smith Stade francais 2012-03-03.jpg.
Fiche d'identité
Naissance (35 ans)
à Manly (Australie)
Taille 1,8 m (5 11)
Position troisième ligne aile
Carrière en junior
Période Équipe  
????-???? Manly RUFC
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
????-????
1999-2010
2010-2011
2011-2012
2012
2012-2013
2013
2013-2014
2014-2015
2015-
Manly RUFC
Brumbies
RC Toulon
Suntory Sungoliath
Stade français
Suntory Sungoliath
Brumbies
Suntory Sungoliath
Lyon OU
Wasps
? (?)
99 (85)[1]
36 (10)[1]
15 (37)[1]
8 (5)[1]
15 (10)[1]
13 (5)[1]
16 (15)[1]
25 (15)[1]
0 (0)[1]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2000-2013 Drapeau : Australie Australie 111 (45)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 25 mai 2015.

George Smith, né le à Manly, est un joueur de rugby à XV australien qui joue en Aviva Premiership (championnat anglais) pour l'equipe des Wasps. Ancien international australien, il occupe le poste de troisième ligne aile, mesure 1,80 m et pèse 103 kg. Il est originaire des îles Tonga.

Biographie[modifier | modifier le code]

Smith évolue d'abord dans le club de sa ville de naissance, le Manly RUFC dans la banlieue de Sydney. Il joue pour l'équipe d'Australie des moins de 16 ans (1996), des moins de 19 ans (1999) et des moins de 21 ans (2000). Smith effectue une tournée avec l’équipe universitaire d'Australie en 1998 avant de signer pour les Brumbies en Super 12 (1999).

Il obtient sa première sélection contre l'équipe de France. En 2003, il participe à sa première coupe du monde, compétition où l'Australie s'incline chez elle en finale face à l'Angleterre. Durant cette compétition, il inscrit deux essais.

Il obtient sa cinquantième sélection en 2005 face à la France. Deux ans plus tard, il participe à une nouvelle édition de la coupe du monde, lors de l'édition disputée en France. Sa sélection s'incline en en quart de finale face aux Anglais. Après avoir mis un terme à sa carrière internationale en 2010, il est rappelé en 2013 lors de la tournée des Lions britanniques et irlandais.

George Smith rejoint le Rugby club toulonnais pour la saison 2010/2011. Après un court passage à Toulon, il rejoint le Japon chez le club de Suntory Sungoliath, puis joue de nouveau en France, avec le Stade Français, club où il évolue durant la saison 2012-2013.

Il retrouve de nouveau le club japonais des Suntory Sungoliath. Début 2014, George Smith signe un contrat de deux ans au LOU Rugby[2], il rejoint l'effectif du club rhodanien à partir de la saison 2014-2015. À la suite de la relégation du club en PRO D2, il signe aux Wasps, pour la saison 2015-2016.

Sollicité par le nouveau sélectionneur de l'Angleterre, l'Australien Eddie Jones, il accepte un rôle de consultant auprès de cette équipe sur le jeu au sol[3],[4].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est le cousin de Lei Tomiki (Stade Français)[réf. nécessaire].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Smith est un joueur polyvalent, il peut jouer aux trois postes de troisième ligne, mais il a également joué deuxième ligne, centre et même demi de mêlée.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

George Smith compte un total de 111 rencontres disputées sous le maillot australien, dont 93 en tant que titulaire, pour un bilan de 65 victoires, 44 défaites et deux nuls. Il inscrit 45 points se décomposant en neuf essais. Il fait ses débuts le au stade de France face à la France et dispute son dernier match le à Sydney contre les Lions britanniques et irlandais[5]..

Parmi celles-ci, onze sont disputées dans le cadre de la coupe du monde, avec neuf victoires et deux défaites en deux participations[6]. Il joue sept matchs en 2003, face à l'Argentine, la Roumanie, la Namibie, l'Irlande, l'Écosse, la Nouvelle-Zélande et l'Angleterre, inscrivant un essai face aux Roumains et aux Irlandais[6]. Lors de l'édition suivante en 2007, il joue quatre matchs, contre le Japon, le pays de Galles, le Canada et l'Angleterre, inscrivant des essais face aux Japonais et aux Canadiens[6]. Son total de points est de 20, avec quatre essais[6].

Il participe à neuf éditions du Tri-nations, en 2001, 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008 et 2009[7]. Il joue 41 rencontres pour un bilan de 15 victoires, 25 défaites et un nul. Il inscrit trois essais dans cette compétition [7].

En Bledisloe Cup, compétition opposant la Nouvelle-Zélande et l'Australie, le bilan est de six victoires pour 17défaites[5].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i « George Smith », sur www.itsrugby.fr (consulté le 4 septembre 2012)
  2. « George Smith au LOU », sur lequipe.fr,‎ .
  3. (en) Chris Foy, « Wasps happy to lend breakdown specialist George Smith to Eddie Jones' England backroom team for Six Nations », sur dailymail.co.uk,‎ .
  4. « Angleterre : Wilkinson et Smith intègrent le staff d'Eddie Jones », sur rugby365.fr,‎ .
  5. a, b et c (en) « George Smith », sur en.espn.co.uk (consulté le 23 janvier 2016).
  6. a, b, c et d (en) « George Smith : IRB Rugby World Cup », sur en.espn.co.uk (consulté le 23 janvier 2016).
  7. a et b (en) « George Smith : The Rugby Championship », sur en.espn.co.uk (consulté le 23 janvier 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]