George Mosson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
George Mosson
George Mosson Tulpenvase 1912.png
Tulipes dans un vase, 1912.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Lieu de travail

George Mosson, né le à Aix-en-Provence et mort le à Berlin[1], est un peintre et dessinateur franco-allemand[2], membre fondateur de l'association d'artistes Berliner Secession[1],[3]. Il était principalement connu pour ses peintures de natures mortes représentant des fleurs[2], mais il a également peint des paysages[2] et des portraits.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jury de l'exposition de la Sécession berlinoise de 1908, avec George Mosson (sixième en partant de la gauche, debout (Également, depuis la gauche : Fritz Klimsch, August Gaul, Walter Leistikow, Hans Baluschek, Paul Cassirer, Max Slevogt (assis), Max Kruse (debout), Max Liebermann (debout), Emil Rudolf Weiß (de) (debout), Lovis Corinth (debout))

Mosson naît en 1851 à Aix-en-Provence[1], dans le sud de la France. Il émigre à Berlin à l'âge de 14 ans, où il termine sa scolarité. Sa formation artistique débute par des études à l'Académie des arts de Berlin, auprès des professeurs Carl Steffeck et Hermann Freese (de). Il continue ses études à l'École des beaux-arts de Weimar, et commence à exposer ses œuvres à Berlin à partir de 1884.

En 1892, George Mosson est co-fondateur du collectif Vereibigung der XI (de)[4], ainsi que membre fondateur de l'association Berliner Secession[1],[3], regroupée pour protester contre le conservatisme de l'Association des artistes de Berlin. Après la scission de ce groupe en 1913, George Mosson se regroupe avec Max Liebermann, Max Slevogt et d'autres pour former la Freie Secession (de). Il était également membre de l'Union des artistes allemands (« Deutschen Künstlerbundes »).

George Mosson meurt le 3 septembre 1933 à Berlin[1], en Allemagne.

Peintures[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (de) George Mosson, natune.net
  2. a b et c (de) April 2012 – Vorstellung der Künstlerin Augusta von Zitzewitz, Galerie « der Panther »
  3. a et b (en+de) Katalog der XXVL Ausstellung der Berliner Secession, 1913, archive.org
  4. (de) Klassische Moderne Auktion Nr. 196 Freitag, 1. Juni 2012, villa-grisebach.de, 9 mai 2012

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Rudolf Pfefferkorn, Die Berliner Secession : Eine Epoche deutscher Kunstgeschichte., Berlin, Haude & Spenersche Verlagsbuchhandlung, (ISBN 3-7759-0150-7)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :