George Luz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Luz.
George Luz
George Luz
George Luz

Naissance
Fall River (Massachusetts)
Décès (à 77 ans)
West Warwick (Rhode Island)
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Allégeance Emblem of the United States Department of the Army.svg US Army
Arme Infanterie
Grade US Army WWII TSGT.svg Technical Sergeant
Années de service 1942-1945
Conflits Seconde Guerre mondiale
Distinctions Bronze Star
Purple Heart

George Luz (17 juin 1921 à Fall River - 15 octobre 1998 à West Warwick) est sous-officier de l'US Army. Membre de la 101e division aéroportée, il participe aux côté de la célèbre Easy Company, il combat avec celle-ci de la Normandie jusqu'à l'Autriche en passant par les Pays-Bas, la Belgique et l'Allemagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avant-guerre[modifier | modifier le code]

Georges Luz naît le 17 juin 1921 à Fall River dans le Massachusetts de parents d'origine portugaise. Il grandit à West Warwick dans le Rhode Island au sein d'une fratrie de dix enfants[1]. Afin de travailler et subvenir aux besoins de la famille, il abandonne l'école dès la première année de ses études secondaires[1].

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le 25 août 1942, George Luz décide de s'engager dans l'armée. Il est affecté au Camp Toccoa en Géorgie au sein de la Easy Company du 2e bataillon du 506e Régiment d'infanterie parachutée (506th PIR)[2]. Après une formation initiale au camp, il subit une formation parachutiste à Fort Benning. Il suit le 506th PIR lorsque celui-ci est envoyé en Angleterre en vue du futur débarquement de Normandie. Il a très vite gagné une réputation de boute-en-train au sein de la compagnie, contribuant au maintien du moral de ses camarades[2],[3]. Lors d'un exercice de combat en Angleterre, alors que le capitaine Sobel qui dirige la compagnie hésite sur la marche à suivre, Luz caché derrière une haie imite le major Horton, commandant du 2e bataillon, incitant Sobel à l'erreur[2],[4].

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, il est parachuté sur le Cotentin avec son régiment et participe à la bataille de Normandie[5]. A bord de l'avion, surchargé par son matériel d'opérateur radio, Luz échange sa place avec le soldat Roy Cobb afin d'être plus près de la portière[4]. Pendant le parachutage, un tir de la flak touche l'appareil et blesse Cobb qui ne peut sauter et participer aux combats en Normandie[5]. Il prend part ensuite à l'opération Market Garden avant de revenir en France, à Mourmelon, pour une période de repos et de réorganisation du 506th PIR. En décembre 1944, il suit le régiment en Belgique où vient de débuter la bataille des Ardennes. Lors du Siège de Bastogne, dans des conditions extrêmes dues à l'hiver rigoureux et aux incessants bombardements ennemis, les facéties de George Luz vont à nouveau contribuer à maintenir le moral de ses compagnons bien qu'il vive lui-même des moments difficiles en voyant mourir plusieurs de ses amis, notamment Warren "Skip" Muck et Alex Penkala dont il est témoin direct de la mort après qu'un obus allemand a touché leur trou de combat[2]. Après la bataille des Ardennes et un passage à Haguenau, Luz suit la progression de son unité à travers l'Allemagne. Une fois l'armée allemande rendue, il est en poste en Autriche dans l'attente d'un éventuel déploiement dans le Pacifique. Mais la capitulation du Japon met définitivement fin à la guerre et il regagne les États-Unis.

Après-guerre[modifier | modifier le code]

De retour en Amérique, Georges Luz s'installe à West Warwick dans l'état de Rhode Island. Marié et père de trois enfants, il reprend ses études là où il les avait arrêtées puis devient consultant en maintenance pour l'entreprise Little Rhodie Machine Shop[1]. Le 15 octobre 1998, alors qu'il travaille sur un séchoir industriel, la machine glisse de son support et tombe sur George Luz qui est tué sur le coup[1]. Il est inhumé au Rhode Island Veterans Memorial Cemetery à Exeter[6].

Décorations[modifier | modifier le code]

Combat Infantry Badge.svg
Arrowhead
Bronze star
Bronze star
Bronze star
Cp2j.jpg
Bronze oak leaf cluster
Combat Infantryman Badge
Bronze Star Purple Heart American Campaign Medal
European-African-Middle Eastern Campaign Medal
Avec une pointe de flèche et trois Service star
World War II Victory Medal Army of Occupation Medal
Parachutist Badge
Avec deux étoiles
Presidential Unit Citation
Avec une feuille de chêne

Hommages[modifier | modifier le code]

  • George Luz est représenté dans la série Band of Brothers où il est interprété par Rick Gomez. La fiction met notamment en scène l'épisode de l'imitation du major Horton.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) UpClosed, « George Luz Biography | Military personnel | United States of America », sur UpClosed (consulté le 19 octobre 2017)
  2. a, b, c et d Stephen Ambrose, Band of Brothers, Simon & Schuster, (ISBN 978-0743224543)
  3. (en) Richard D. Winters, Cole C. Kingseed, Beyond Band of Brothers, St Martin's Press, (ISBN 0-425-20813-3)
  4. a et b (en) Marcus Brotherton, We who are alive and remain : Untold Stories from the Band of Brothers, Berkley Pub Group, (ISBN 9780425227633)
  5. a et b (en) « Easy Company in France: After D-Day - The History Reader », The History Reader,‎ (lire en ligne)
  6. « PFC George Luz (1921 - 1998) - Find A Grave Memorial », sur www.findagrave.com (consulté le 19 octobre 2017)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Stephen Ambrose, Band of brothers : E Company, 506th Regiment, 101st Airborne : From Normandy to Hitler's Eagle's Nest, Simon & Schuster, (ISBN 978-0743224543).
  • (en) Richard D. Winters, Cole C. Kingseed, Beyond Band of brothers : The war memories of Major Dock Winters, St Martin's Press, (ISBN 0-425-20813-3).
  • (en) Larry Alexander, Biggest brothers : The Life of Major Dick Winters, the Man Who Led the Band of Brothers, New Amer Library, (ISBN 9780451218391).
  • (en) Marcus Brotherton, We who are alive and remain : Untold Stories from the Band of Brothers, Berkley Pub Group, (ISBN 9780425227633).
  • (en) Lynn Compton, Call of Duty : My Life Before, During and After the Band of Brothers, Berkley Hardcover, (ISBN 9780425219706).
  • (en) Bill Guarnere, Babe Effron, Brothers in battle : Best of friends, Berkley Hardcover, (ISBN 9780425217283).
  • (en) Donald Malarkey, Bob Welch, Easy Company Soldier : The Legendary Battles of a Sergeant from World War II's "Band of Brothers", St Martin's Press, (ISBN 978-0-312-37849-3).
  • (en) Marcus Brotherton, Shifty's War : The Authorized Biography of Sergeant Darrell "Shifty" Powers, the Legendary Sharpshooter from the Band of Brothers, Berkley, (ISBN 9780425240977).
  • (en) Donald Burgett, The Road to Arnhem : A Screaming Eagle in Holland, Presidio Press, (ISBN 0-89141-682-X).
  • (en) David Kenyon Webster, Stephen Ambrose, Parachute Infantry : An American Paratrooper's Memoir of D-Day and the Fall of the Third Reich, Louisiana State University Press, 1994 (publication posthume) (ISBN 0-8071-1901-6).
  • (en) Richard E. Killblane and Jake McNiece, Filthy Thirteen : From the Dustbowl to Hitler's Eagle’s Nest - The True Story of the 101st Airborne's Most Legendary Squad of Combat Paratroopers, Casemate Publishers, (ISBN 978-1-935149-81-1).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]