George Latimer Bates

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bates.
George Latimer Bates
Naissance
Abingdon (États-Unis)
Décès (à 76 ans)
Chelmsford (Royaume-Uni)
Domaines Botanique, Ornithologie

George Latimer Bates est un naturaliste, botaniste et ornithologue, américain, né le 21 mars 1863 à Abingdon (Illinois) et mort le 31 janvier 1940 à Chelmsford.

Il étudie au Knox College de Falesburg. En 1895, il visite l’Afrique de l’Est et s’installe au Cameroun où il dirige une ferme. Durant ses voyages, il récolte de nombreux spécimens d’histoire naturelle qu’il envoie au musée d'histoire naturelle de Londres.

En 1928, il repart en Grande-Bretagne et fait paraître deux ans plus tard son Handbook on the Birds of West Africa. Il apprend la langue arabe et part visiter l’Arabie en 1934 dont il étudie l’avifaune. Même s’il fait paraître plusieurs articles dans la revue Ibis, il n’a pas pu terminer son manuscrit Birds of Arabia; celui-ci est utilisé plus tard par Richard Meinertzhagen (1878-1967).

Il récolte quelque 1 200 spécimens d'animaux et de plantes, en liaison avec le British Museum[1].

Hommages[modifier | modifier le code]

Les épithètes spécifiques de nombreuses espèces lui rendent hommage, telles que Habenaria batesii, Ixora batesii.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. René Letouzey, Les botanistes au Cameroun, Muséum national d'histoire naturelle, Laboratoire de phanérogamie, 1968, p. 13-14

Source[modifier | modifier le code]

  • Traduction de l'article de langue anglaise de Wikipédia (version du 22 mars 2006).

Liens externes[modifier | modifier le code]