George Dantzig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
George Bernard Dantzig
Description de cette image, également commentée ci-après

Remise de la médaille nationale des sciences à George B. Dantzig par le président Gerald R. Ford en 1976

Naissance
Portland (Oregon)
Décès
Palo Alto (Californie)
Nationalité américain
Champs mathématiques
recherche opérationnelle
informatique
économie
statistique
Institutions U.S. Air Force Office of Statistical Control
RAND Corporation
Université de Californie à Berkeley
Université Stanford
Formation Université du Maryland (Bachelor )
Université du Michigan (Master)
Université de Californie à Berkeley (Ph. D.)
Directeur de thèse Jerzy Neyman
Renommé pour programmation linéaire
algorithme du simplexe
décomposition de Dantzig–Wolfe
optimisation non linéaire
Théorème flot-max/coupe-min
programmation quadratique
programmation stochastique (en)
Distinctions Prix de théorie John von Neumann (1974)
National Medal of Science(1975)
Prix Harvey (1985)
Prix Harold Pender(1995)

Compléments

George Bernard Dantzig ( à Portland (Oregon) - à Palo Alto, en Californie) est un mathématicien américain, notamment inventeur de l'algorithme du simplexe en optimisation linéaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, Tobias, est un mathématicien russe qui avait étudié avec Henri Poincaré à Paris et qui avait épousé une collègue de la Sorbonne, Anja Ourisson. Puis ce couple a émigré aux États-Unis.

Il est l'acteur principal d'une histoire fameuse en mathématique. Dans l'un de ses cours de doctorat à l'université de Berkeley, le professeur Jerzy Neyman a proposé deux problèmes dits ouverts en statistiques. Un problème ouvert est un problème qui bien qu'ayant été formulé, n'a pas encore été résolu. De tels problèmes sont d'une difficulté importante et demandent des recherches pouvant s'étaler sur plusieurs années. Dantzig était en retard et croyait qu'il s'agissait de devoirs. Sans prendre plusieurs années mais bien quelques jours, il les a résolus.

Il a reçu son doctorat de Berkeley en 1946. Six ans plus tard, il était engagé pour faire de la recherche mathématique à la RAND Corporation, où il implante l'algorithme du simplexe dans les ordinateurs. En 1960, l'Université de Berkeley l'engage pour enseigner en informatique, pour éventuellement devenir le responsable du centre de recherche opérationnelle. Six ans plus tard, il occupe un poste similaire à l'université Stanford, poste qu'il occupe jusqu'à sa retraite pendant les années 1990.

En plus de ses travaux sur l'algorithme du simplexe et l'optimisation linéaire, il a aussi travaillé sur les méthodes de décomposition des problèmes de grande taille, l'analyse de sensibilité, les méthodes de résolution matricielles avec pivot, l'optimisation non linéaire et l'optimisation stochastique (en).

Il est décédé le , chez lui à Palo Alto en Californie, de complications causées par un diabète et une maladie cardio-vasculaire.

Il a reçu plusieurs récompenses au cours de sa vie. Entre autres, il est récipiendaire de la National Medal of Science et du prix de théorie John von Neumann en 1975. Il était membre de l'Académie nationale des sciences, de la Académie nationale d'ingénierie et de l'Académie américaine des arts et des sciences.

Le premier numéro de la revue SIAM Journal on Optimization en 1991 est fait en son honneur. La Mathematical Optimization Society a honoré ses travaux en créant le prix Dantzig, lequel est remis tous les trois ans depuis 1982 à une ou deux personnes pour souligner leur apport à l'optimisation numérique.

Liens externes[modifier | modifier le code]