George Crum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

George Speck Crum (1822 - 1914), fils d'un « jockey mulâtre et une femme de chambre indienne », selon un menu du Moon Lake House[1], était cuisinier au restaurant Moon Lake House, situé à l'extrémité sud du lac à Saratoga Springs, New York, États-Unis. Il est largement reconnu comme l'inventeur des chips.

On raconte que le 24 août 1853, un client s'est plaint que les frites de Crum étaient « trop épaisses ». Le cuisinier, très irrité par cette remarque, décida de découper ses pommes de terre en tranches aussi fines que du papier, les fit frire jusqu'à les rendre croustillantes et les sala abondamment. Le client a beaucoup apprécié les chips ainsi préparées. Ces chips, connues aussi sous le nom de Saratoga Chips, ont eu un grand succès. Crum a pu ouvrir son propre restaurant dès 1860 avec les profits qu'il avait réalisés en vendant ses nouvelles chips. Elles sont restées une spécialité locale jusqu'à l'époque de la Prohibition, quand un vendeur entreprenant, Herman Lay[2], popularisa le produit dans tout le Sud-Est des États-Unis.

Selon une légende urbaine, le client difficile de Saratoga Springs n'était autre que le magnat des chemins de fer, Cornelius Vanderbilt, mais il est plus que probable qu'il s'agissait d'un client beaucoup plus ordinaire[3]. Selon une source de l'époque, Vanderbilt aurait été un client régulier, mais pas le coauteur involontaire de cette célèbre « croustille »[4].

Toutefois, une recette de pommes de terre frites en « copeaux » avait été publiée aux États-Unis en 1832, dans un livre explicitement dérivé d'une collection anglaise plus ancienne. « Les affirmations selon lesquelles ce produit trouverait son origine à Saratoga Springs en 1853 doivent être considérées avec le scepticisme approprié »[5].

Il est curieux qu'une biographie commanditée par Crum lui-même en 1893 n'ait pas mentionné sa célèbre invention[6]. Il est même possible que la première découverte ait été faite par la sœur de Crum, Katie Speck Wicks, seule ou en collaboration avec Crum[7]. Une source contemporaine donne même du crédit à Harriet, épouse de Cary Moon, en précisant qu'elle a développé le plat d'accompagnement dans le temps[8].

L'absence d'un brevet déposé par l'inventeur lui-même contribue à entretenir le doute. Contrairement à aujourd'hui, les adultes étaient les plus grand acheteurs des chips et maintenant les adolescents ont pris le relève.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Moon, D.L. The Descendants of Robert Moon of Boston and Newport, p. 420[1].
  2. Herman Lay est à l'origine du groupe Frito-Lay (groupe Pepsico), leader mondial des chips.
  3. (en) Snopes, qui indique ses sources.
  4. (en) Early Lake Houses Saratoga, New York (Souvenirs de Saratoga recueillis par Cornelius E. Durkee, The Saratogian 1927-28[2]).
  5. (en) Civil War Recipes and Food History - The Potato During the Civil War.
  6. (en) History of Saratoga County, New York. Nathaniel Sylvester
  7. (en) Invented in Saratoga County. Timothy Starr, 2008.
  8. New York Times

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « George Crum » (voir la liste des auteurs)