George Beranger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beranger.

George Beranger

Description de cette image, également commentée ci-après

Dans Naissance d'une nation (1915)

Nom de naissance George Auguste Alexandre Robert de l'Ile de Beranger
Naissance 27 mars 1895
Sydney
Nouvelle-Galles du Sud, Australie
Nationalité Drapeau de l'Australie Australienne
Décès 8 mars 1973 (à 77 ans)
Laguna Beach
Californie, États-Unis
Profession Acteur
Réalisateur
Films notables Le Lys brisé
Beau Brummel
Le Corsaire masqué
Café métropole
La Femme aux cigarettes

George Beranger est un acteur et réalisateur australien, né George Auguste Alexandre Robert de l'Ile de Beranger le 27 mars 1895 à Sydney (Nouvelle-Galles du Sud, Australie), mort le 8 mars 1973 à Laguna Beach[1] (Californie, États-Unis).

Il est parfois crédité André Beranger ou André de Beranger[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Émigré en 1912 aux États-Unis, où il s'installe définitivement, George Beranger débute sa carrière d'acteur avec cinq courts métrages muets sortis en 1913. Il contribue en tout à près de cent-cinquante films américains (dont une soixantaine muets), souvent dans des petits rôles non crédités après le passage au parlant. Le dernier est La Rue de la gaieté d'Henry Koster (avec Betty Grable et Victor Mature), sorti en 1950.

Fait particulier, six de ses films muets sont réalisés par David Wark Griffith, dont Naissance d'une nation (1915), Intolérance (1916) et Le Lys brisé (1919), tous trois avec Lillian Gish.

Parmi ses autres films notables comme acteur, citons Beau Brummel d'Harry Beaumont (1924, avec John Barrymore et Mary Astor), Le Corsaire masqué de Frank Lloyd (1926, avec Florence Vidor et Ricardo Cortez), Café métropole d'Edward H. Griffith (1937, avec Loretta Young et Tyrone Power), ou encore La Femme aux cigarettes de Jean Negulesco (1948, avec Ida Lupino et Cornel Wilde).

Par ailleurs, George Beranger est le réalisateur de dix films muets, majoritairement américains. Les trois premiers sont des courts métrages sortis en 1914 et 1915. Les sept suivants sortent entre 1920 et 1924, dont un britannique (1922) et un britanno-néerlandais (1922 également). Le dernier en 1924 est le western Western Luck, avec Buck Jones en vedette.

Filmographie[modifier | modifier le code]

(films américains, sauf mention contraire)

Comme acteur (sélection)[modifier | modifier le code]

Dans Flirting with Fate (1916)
Dans The Bat (1926)

Comme réalisateur (intégrale)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après sa fiche d'état-civil des Gens du Cinéma.
  2. Autres noms alternatifs : George Andre, Andred Beranger, Andre Beranger, George A. Beranger, George Andre Beranger, George R. Beranger, Andre Berenger, J. A. Beringer, George A. Berranger, George Berringer, André DeBeranger, ou encore Andre de Beranger.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :