George Astalos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

George Astalos, né le à Bucarest et mort le dans la même ville[1], est un écrivain, poète et auteur dramatique français d'origine roumaine.

Carrière[modifier | modifier le code]

Astalos fait ses études au collège jésuite de Bucarest. Titulaire d'une bourse de l'Académie française, Astalos se rend à Paris, en 1971, après avoir reçu dans son pays le prix de l'Union des écrivains de Roumanie pour ses pièces, Vin soldații [Les Soldats arrivent] en 1968 et Șotron ou Marelle, 1970.

En 1972, on assiste à Paris à la première représentation de sa pièce La Pomme. Puis paraît son recueil de poèmes Bordel à merde en 1975 et ses essais Théâtre, art référentiel (1976), Symétries (1986), Rhétoriques (1991).

Œuvres choisies[modifier | modifier le code]

  • Exil, Bucarest, Casa Radio, 2003. (OCLC 54821625)
  • Héritage lyrique : sélection anthologique de la poésie israélienne d'expression roumaine, Bucarest, Société Roumaine de Radiodiffusion, Éditions "Casa Radio", 2002. (OCLC 56762254)
  • Voix de Roumanie ; George Astaloș; Jean Poncet; Marseille : Sud, 1997. (OCLC 37335149)
  • Magma, Lecce : Erreci, 1992. (OCLC 53865694)
  • Qu'allons-nous faire sans Willi : pièce close en quatre tableaux, 1980 (OCLC 70487975)
  • Bordel à merde : poésie, Paris, J. Grassin, 1975. (OCLC 70481887)

Lire également[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]