Georg Bernhard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Georg Bernhard
Description de cette image, également commentée ci-après

Georg Bernhard en juin 1928

Alias
Gracchus, Plutus
Naissance
Berlin Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Décès
New York Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
écrivain, journaliste
Auteur
Langue d’écriture allemand

Georg Bernhard (né le 20 octobre 1875 à Berlin et mort le 10 février 1944 à New York) est un journaliste et écrivain allemand, qui a lutté contre le nazisme. D'origine juive et contraint à fuir l’Allemagne en 1933, il fut le fondateur d'un grand titre de la presse d’opinion allemande en exil, le Pariser Tageblatt.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georg Bernhard fut rédacteur en chef du Vossische Zeitung de 1918 à 1930 et il rejoignit les rangs du Parti démocrate allemand en 1924[1].

Exil[modifier | modifier le code]

En 1933, avec l'arrivée au pouvoir des Nazis, Bernhard s'exile et émigre vers Paris, via Copenhague. En 1940, il est comme beaucoup d'émigrés allemands interné. Il est retenu au camp de Bassens, avant de parvenir à quitter la France pour les États-Unis en 1941. Il meurt en exil à New York[2].

Pseudonymes[modifier | modifier le code]

Georg Bernhard écrira également sous les pseudonymes de Gracchus et Plutus[3].

Publications (choix)[modifier | modifier le code]

  • s. d., Wie finanzieren wir den Krieg, Berlin, Bund deutschen Gelehrte und Künstler
  • 1916, Land oder Geld, Stuttgart, Deutsche Verlags-Anstalt
  • 1918, Übergangswirtschaft, Berlin, K. Siegismund
  • 1933, die deutsche Tragödie. Der Selbstmord einer Republik, Prag, Orbis; traduction française 1933, Le Suicide de la République allemande, traduit par André Pierre, Paris, Éditions Rieder

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]