Georg Anton von Rodenstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Georg Anton von Rodenstein
Image illustrative de l’article Georg Anton von Rodenstein
Gravure contemporaine de Georg Anton von Rodenstein.
Biographie
Naissance
Ordination sacerdotale
Décès (à 73 ans)
Mayence
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
prince-évêque de Worms
Autres fonctions
Fonction religieuse
doyen du chapitre de Mayence

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org
Contrat d'affermagede l'évêque passé en 1651 avec un émigrant venu des Flandres, pour une terre de l'évêché à Immesheim. Cet acte prévoit deux années d'affermage gratuites et 20 ans de loyer, les loyers complets devant n'être versés qu'à partir de 1673. Le texte commence ainsi : „Wir Geörg Andhon von Gottes Gnaden Bischoff zu Wormbs Dhompropst zu Maintz...“

Georg Anton von Rodenstein (né le 29 septembre 1579; † 30 octobre 1652 à Mayence) est un prince de l'Église, qui fut évêque de Worms entre 1629 et 1652. Il eut la tâche difficile d'administrer un diocèse ravagé par la guerre contre les Suédois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu de la lignée des princes von Rodenstein d’Umstadt, il était le fils de Georg Otto von Rodenstein et de son épouse Anna-Helena von Oberstein[1],[2].

Rodenstein fut élevé par son oncle, le doyen du chapitre de Spire Andreas von Oberstein, qui lui assura en 1594 une prébende de chanoine à la Cathédrale de Spire. Oberstein était alors un promoteur en vue des principes du Concile de Trente[3].

Georg Anton von Rodenstein étudia au collège de Douai, à l’Université de Poitiers, de Rome et de Sienne, et, ayant été reçu chanoine de Worms en 1609, prononça ses vœux l'année suivante ; en 1622 il était choisi comme ecclésiarque de la Cathédrale de Worms. En 1612 il devint chanoine de Mayence, en 1634 il était nommé prévôt de Mayence, puis en 1638 doyen du chapitre ; mais à partir de 1622 il officia surtout comme doyen du chapitre de Spire. En tant que prévôt, il était en outre chanoine de l’Abbaye Saint-Alban devant Mayence.

En 1629, au début de la guerre de Trente Ans, Georg Anton von Rodenstein fut choisi comme évêque de Worms ; il n'accepta cette fonction qu'à contre-cœur vu les circonstances, mais l'exerça finalement de 1630 à 1652. Et dès 1630, devant l'avance des troupes suédoises, il dut fuir Worms, abandonnant les fonctions sacerdotales en ville à deux Capucins. Au retour des autorités ecclésiastiques à Worms en 1635, Rodenstein récompensa l'ordre religieux qui s'était acquitté du maintien du catholicisme en l'établissant définitivement à Worms et en l'associant à son gouvernement[4]. En vertu de l’extraordinaire année sainte décrétée par le pape Urbain VIII pour le Saint Empire malgré la guerre, Georg Anton von Rodenstein et d'autres prélats prirent part le 27 mai 1634 à une importante cérémonie ponctuée par une procession solennelle à Cologne[5]. Rodenstein, quoiqu'il fût un prélat zélé, n'avait plus les mains libres compte tenu de la présence des forces d'occupation, et devait souvent s'absenter de son diocèse. Vers la fin de la guerre, il offrit aux fidèles revenus à la fois catholique les terres dévastées du Diocèse de Worms, autrefois chèrement affermées.

L'évêque mourut le 30 octobre 1652 à Mayence et fut inhumé dans la crypte de la cathédrale, chapelle Saint-Boniface, devant l'autel qu'il avait lui-même consacré[6].

Un autre évêque de Worms, Philippe Ier de Rodenstein (1595–1604), était par la branche paternelle des (Rodenstein) le cousin de son grand-père[7], et par la branche maternelle son propre cousin[8].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Wilhelm Franck: Urkundliche Geschichte der Herrn von Rodenstein und ihrer Besitzungen (1293–1671) nebst Bemerkungen über die rodensteinischen Sagen. In: Archiv für hessische Geschichte und Alterthumskunde, vol. 11, Darmstadt 1867, S. 561–645, hier: S. 614 f. (Digitalisat)
  • Rudolf Vierhaus (éd.): Deutsche Biographische Enzyklopädie. vol. 8. Verlag Walter de Gruyter, Berlin 2007, (ISBN 3-11-094025-6), p. 466 (Auszug bei Google Books)
  • Friedhelm Jürgensmeier: Das Bistum Worms von der Römerzeit bis zur Auflösung 1801. Echter Verlag, Wurtzbourg 1997, (ISBN 3-429-01876-5)

Voir également[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Historischer Verein für Hessen: Archiv für hessische Geschichte und Altertumskunde, vol. 11, Darmstadt 1867, pp. 614 et suiv.
  2. C. G. J. von Kamptz: Die Familie von Kamptz, Schwerin 1871, p. 123
  3. Friedrich Prinz, Georg Jenal, Stephanie Haarländer: Gegenwart in Vergangenheit: Beiträge zur Kultur und Geschichte der neueren und neuesten Zeit : Festgabe für Friedrich Prinz zu seinem 65. Geburtstag. Verlag Oldenbourg, München 1993, (ISBN 3-486-56036-0), S. 38 Ausschnitt bei Google Books)
  4. Cf. (de) site web du couvent des Capucins de Mayence : les bienfaits à l'ordre de l'évêque von Rodenstein
  5. D'après Friedrich Everhard von Mering et Ludwig Reischert, Zur Geschichte der Stadt Köln am Rhein: Von ihrer Gründung bis zur Gegenwart, vol. 3, Cologne, (lire en ligne), p. 316-319
  6. Karl Anton Schaab, Geschichte der Stadt Mainz, vol. 2, Mayence, , p. 60
  7. D'après le bulletin de l'Historischer Verein für Hessen, Archiv für hessische Geschichte und Altertumskunde, vol. 11, Darmstadt, , p. 612 et suiv.
  8. Genealogische Webseite zu den Großeltern mütterlicherseits