Geoplanidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Geoplanidae sont une famille de vers plats terrestres, de l'ordre des Tricladida.

Les Plathelminthes terrestres sont des animaux de corps allongé, plat, d'aspect lisse (ni pattes ni anneaux) et légèrement gluant. Ils n'ont ni yeux ni bouche visibles et se déplacent lentement[1].

Beaucoup de vers plats terrestres sécrètent de la tétrodotoxine — une toxine dangereuse — pour capturer leur proies. Il est donc déconseillé de les prendre à main nue.

Attitude à suivre[modifier | modifier le code]

En cas de découverte d'un ver plat terrestre dans un jardin en France (pays où ils sont envahissants, nuisibles et sans prédateur connu), l'attitude à suivre est la suivante[2],[1] :

  • ne pas le toucher à main nue (on pourra le déplacer avec une allumette) ;
  • le prendre en photo, avec une lumière suffisante et un repère d'étalonnage (par ex. une pièce de monnaie) pour évaluer sa longueur ;
  • l’écraser (ou le placer dans un petit bocal étanche si on veut l'envoyer) ;
  • adresser les photos (sous licence libre), voire le spécimen, à Jean-Lou Justine au Muséum national d'histoire naturelle en précisant bien vos coordonnées et le lieu et circonstances de collecte ; on peut aussi téléverser les photos avec l'application INPN espèces.

Phylogénie[modifier | modifier le code]

Arbre phylogénétique des Tricladida[3]
Tricladida

Maricola




Cavernicola


Continenticola
Planarioidea

Planariidae




Kenkiidae



Dendrocoelidae




Geoplanoidea

Dugesiidae



Geoplanidae







Geoplanoidea

Dugesiidae


Geoplanidae

Bipaliinae





Geoplaninae


Rhynchodeminae

Anzoplanini



Argaplanini



Caenoplanini



Eudoxiatopoplanini



Pelmatoplanini



Rhynchodemini






Microplaninae



(Spathula + Romankenkius)







Liste des genres[modifier | modifier le code]

Un ver du genre Bipalium.
Peerj-430-fig-1 Distribution map terrestrial flatworms.png
Peerj-430-fig-2 Distribution map terrestrial flatworms.png

Selon World Register of Marine Species (18 mars 2015)[4], complété par NCBI (4 mars 2018)[5] :


Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stimpson, 1857 : Prodromus descriptionis animalium evertebratorum, quae in Expeditione ad Oceanum Pacificum Septentrionalem a Republica Federata missa, Johanne Rodgers Duce, observavit et descripsit. Pars I, Turbellaria Dendrocoela. Proceedings of Ihe Academy of natural sciences of Philadelphia 9 p. 19-31.
  • Tyler, Schilling, Hooge & Bush 2006 : Turbellarian taxonomic database. Version 1.5 Base de données

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Que faire si je trouve un Plathelminthe? » sur le site personnel de Jean-Lou Justine, spécialiste français des Plathelminthes au Muséum national d'histoire naturelle de Paris.
  2. https://jardinage.lemonde.fr/dossier-3134-plathelminthes.html
  3. R. Sluys, M. Kawakatsu, M. Riutort et J. Baguñà, « A new higher classification of planarian flatworms (Platyhelminthes, Tricladida) », Journal of Natural History, vol. 43, nos 29–30,‎ , p. 1763–1777 (DOI 10.1080/00222930902741669)
  4. World Register of Marine Species, consulté le 18 mars 2015
  5. NCBI, consulté le 4 mars 2018