Gennaro Manna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Manna.
Gennaro Manna
Description de l'image Gennaro Manna.jpg.

Naissance
Naples, Drapeau de l'Italie Italie
Décès (à 64 ans)
Naples, Drapeau de l'Italie Italie
Activité principale Compositeur, pédagogue
Formation Conservatoire de Sant'Onofrio a Porta Capuana
Famille Francesco Feo (oncle), Gian Francesco de Majo (neveu)

Gennaro Manna (né le à Naples, et mort le dans la même ville) est un compositeur et un pédagogue italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Joseph et Catherine Maria Manna Feo (sœur du compositeur Francesco Feo), Gennaro Manna a reçu sa formation musicale au Conservatoire de Sant'Onofrio a Porta Capuana à Naples, où son oncle Francesco Feo était primo maestro. Il a fait ses débuts comme compositeur d'opéra au Teatro Argentina à Rome avec Tito Manlio le 21 janvier 1742. Grâce à la réussite de ce drame, il a reçu une nouvelle commande pour le Teatro San Giovanni Grisostomo à Venise pour le carnaval de l'année suivante, où il a donné Siroe re di Persia.

Après son retour à Naples, il a composé avec Nicola Bonifacio Logroscino une fête musicale, mais qui n'a jamais été mise en scène. En 1744, il a été nommé maître de chapelle du Sénat de Naples, succédant à Domenico Sarro, et en janvier 1745, avec Achille in Sciro, il a fait ses débuts au Teatro San Carlo, recevant les acclamations du public. Le , après la mort de Francesco Durante, le primo maestro du Conservatoire de Santa Maria di Loreto, il a pris le poste de directeur provisoire à côté du second maître Pietro-Antonio Gallo, mais 13 février 1756, il a remporté le concours pour devenir maestro di ruolo. Entre 1760 et 1761 sont représentées ses dernières pièces, la sérénade Enea in Cuma et l'opera seria Temistocle. En janvier 1761, il succède à son oncle Feo dans la direction de la chapelle de l'église de l'Annonciation, et le 9 mai de la même année, il a reçu la même charge pour la cathédrale de Naples. Il est resté actif en tant que compositeur de musique sacrée jusqu'à sa mort.

Faisant partie de sa famille, on peut mentionner aussi son frère Giacinto Manna claveciniste, son neveu Gian Francesco de Majo et son cousin Cristoforo Manna.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Œuvres théâtrales[modifier | modifier le code]

Livret de Siroe, Venise 1743
  • Tito Manlio (opera seria, livret de Gaetano Roccaforte, 1742, Rome)
  • Siroe re di Persia (opera seria, livret de Pietro Metastasio, 1743, Venise)
  • Festa teatrale per la nascita dell'Infante (serenata, en collaboration avec Nicola Bonifacio Logroscino, 1743, Naples, non andata in scena)
  • Artaserse (opera seria, révision de l'opéra homonyme de Leonardo Vinci, livret de Pietro Metastasio, 1743, Naples)
  • Achille in Sciro (opera seria, livret de Pietro Metastasio, 1745)
  • L'Impero dell'universo con Give (componimento drammatico, livret de Ranieri de' Calzabigi, 1745, Naples)
  • Lucio Vero ossia Il Vologeso (opera seria, livret de Apostolo Zeno, 1745, Naples)
  • Arsace (opera seria, 1746, Naples)
  • La clemenza di Tito (opera seria, 1747, Messine)
  • Adriano placata (opera seria, 1748, Ferrare)
  • Lucio Papirio dittatore (opera pastorale, livret de Apostolo Zeno, 1748, Rome)
  • Il Lucio Papirio (opera seria, 1749, Palerme)
  • Eumene (opera seria, livret de Apostolo Zeno, 1750, Turin)
  • Didone abbandonata (opera seria, livret de Pietro Metastasio, 1751, Venise)
  • Demofoonte (opera seria, livret de Pietro Metastasio, 1754, Turin)
  • Enea in Cuma (serenata, 1760, Naples)
  • Il Sacrificio di Melchisedec (componimento drammatico, livret de M. Tarzia, 1776, Naples)

Musique sacrée[modifier | modifier le code]

Oratorio[modifier | modifier le code]

  • Gios re di Giuda (1747, Naples)
  • Sepultra Sarae sive Pietas in mortuos (1748)
  • Davide (Palermo, 1751)
  • Rubri maris trajectus (Monte Reale, 1761)
  • Debora (1769)
  • Esther (1770)
  • Il Seraficio Alverna (Naples)
  • Israelis liberato sive Esther (Monte Reale)

Autres musiques sacrées[modifier | modifier le code]

  • 12 Messes
  • 7 Glorias
  • Domine ad adiuvantum a 5 voci
  • 2 Credos
  • 2 Magnificats
  • 3 Te Deum
  • 14 Lemantazioni
  • Christus
  • 2 Lezioni per la notte del Santissimo Natale
  • 3 Jube Domine benedicere a una voce
  • 3 Benedictus Dominus
  • Confitebor a una voce
  • 12 Dixit
  • 2 Laudate pueri a una voce
  • Gloria patri a una voce
  • 2 Veni sponsa
  • Lauda Sion a 5 voci
  • Pange lingua
  • 4 Inni
  • Tantum ergo a una voce
  • Cori di anime penanti a 5 voci
  • 35 mottetti con coro
  • 14 mottetti e arie per una voce
  • Passio secundum Joannem
  • Altri lavori sacri minori

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]