Gennadios II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gennadios (en grec : Γεννάδιος) (mort en 665) est un général byzantin qui exerce la fonction d'exarque d'Afrique de 648 à 665, date à laquelle il est exilé.

Gennadios sert en tant que général l'empereur Constant II. Il devient exarque de Carthage après la mort de Grégoire le Patricien lors d'une bataille contre les Arabes en 647. Bien que l'empereur ne l'ait pas nommé à ce poste, il parvient à entraver la progression arabe en direction de l'Afrique byzantine en fournissant un tribut annuel de 300 000 nomismata[1]. Comme ses prédécesseurs, il reconnaît l'autorité de Constant et transporte à Constantinople les recettes en excès de la province. Néanmoins, il dirige l'Afrique byzantine sans interférences avec l'empereur et est supporté par les évêques africains résolument chalcédoniens.

La situation persiste jusqu'en 663, date à laquelle Constant transfère la cour impériale à Syracuse, en Sicile. Il exige alors plus de revenus en provenance de l'Afrique. En 664, Gennadios refuse d'envoyer la somme demandée et renvoie le représentant impérial. Cela conduit à une rébellion de la province où les garnisons se joignent aux citoyens locaux pour expulser Gennadios en 665. Gennadios s'enfuit à la cour de Muawiya Ier à Damas où il demande l'aide du calife pour reprendre Carthage. Le calife accepte et envoie une armée importante aux côtés de Gennadios pour prendre Carthage mais Gennadios meurt à Alexandrie à la fin de l'année 665[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Treadgold 1997, p. 312
  2. Treadgold 1997, p. 320

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Warren Treadgold, A History of Byzantine State and Society, Stanford, Stanford University Press,‎ 1997 (ISBN 978-0804726306).