Genia Berger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Genia Berger
Genia Berger 1960 (cropped).jpg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 93 ans)
Tel AvivVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Cimetière Nahalat Yitzhak (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Fratrie
Avigdor Bertel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Yehuda Gabai (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Genia Berger (1907-2000) est une artiste israélienne, née dans l'Empire russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Genia Berger est née à Kharkov en 1907, l'Ukraine moderne, dans une famille traditionnelle et sioniste[1]. En 1925, elle s'installe en Allemagne, où elle étudie l'art. En 1926, elle immigre en Palestine et commence à étudier simultanément l'architecture au Technion Montefiore et la peinture dans l'atelier de Yitchak Frankel à Tel-Aviv. Fin 1929, elle retourne à Berlin, où elle commence à étudier la peinture et la scénographie à l'Académie des Beaux-Arts. En 1933, elle retourne en Palestine et commence à gagner sa vie en dessinant des décors[2]. De 1935 à 1937, elle réside à Paris. En 1953, elle est devenue l'une des fondatrices du village d'artistes d'Ein Hod dans le nord d'Israël.

Les premiers travaux de Berger, influencés par l'art français, étaient dans le style de la peinture postimpressionniste. Néanmoins, entre 40 et 60 ans, elle se concentre principalement sur la scénographie pour le théâtre et l'opéra en Israël. Ses créations ont été considérablement influencées par l'art décoratif moderniste russe. Ses œuvres comprennent la scénographie pour Le Roi Salomon et le Cordonnier (Théâtre Ohel, 1943), Bar Kokhba (Théâtre Ohel, 1945), Khovanshchina (Opéra national d'Israël, 1952), Kazmirov Brothers (Habima, 1956) et plus. Dans les années 1950, Genia Berger est revenue à la peinture et a commencé à sculpter et à créer des reliefs en céramique. Ses œuvres se caractérisent par un aspect décoratif[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Birth date determined by information from the Information Center for Israeli Art, The Israel Museum, Jerusalem. Retrieved February 2015. In addition, this is the date published by the Hevre Kaddisha
  2. (en) A.D. Shafir, "Theater Works, a collection of works by Genia Berger", Shafir Publishing House, 1994, Hebrew
  3. (en) Zach, Natan, ed. Genia Berger – Ceramic Sculpture. Tel Aviv: Graphica Omanim, 1998
  4. (en) Zach, Natan, ed. Genia Berger – Works for the Theatre. Tel Aviv: Genia Berger, 1994

Liens externes[modifier | modifier le code]