Geneviève Goëtzinger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Geneviève Goëtzinger, née le 21 mai 1961[1] à Paris XIIe, est une dirigeante d’entreprise dans les médias et le conseil en stratégie de communication, et une journaliste française.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Geneviève Goëtzinger a suivi ses études au lycée Racine à Paris. Passée par l'université Paris II Assas où elle est licenciée en droit public, elle étudie le droit de la presse à l’Institut Français de Presse[2] (licence d’information et communication) puis rejoint le Centre de formation des journalistes dont elle est diplômée[3].

Carrière journalistique[modifier | modifier le code]

Ses débuts dans le journalisme (1984 - 1989) : Frequenza Mora, Ofredia Reportages, RFO[modifier | modifier le code]

A sa sortie du CFJ en 1984, elle travaille d’abord en Corse pour Radio Corse Frequenza Mora avant de contribuer au lancement du quotidien du soir, Paris Ce Soir[3]. Elle participe ensuite aux débuts de la professionnalisation des radios libres au sein de l’agence Ofredia Reportages qui livrait des reportages et analyses clé en main à toute une série de petites radios privées. Après un passage par l’hebdomadaire Le Meilleur, elle rejoint RFO en 1986[3] en tant que présentatrice des journaux radio du weekend. Elle intègre rapidement l’équipe télé en tant que présentatrice d’un journal de l’Outre-Mer diffusé le dimanche sur France 3. Grand reporter, elle suit notamment tout le processus des accords de Matignon en Nouvelle Calédonie.

Radio France Internationale (1989 - 2005)[modifier | modifier le code]

En 1989, repérée par le président Henri Tezenas du Montcel, elle intègre le service politique de Radio France Internationale dont elle prendra la direction en 1996[4]. A partir de 2001, elle sera également éditorialiste[3].

France Inter (2005 - 2006)[modifier | modifier le code]

Nommée directrice de la rédaction de RFI en 2004, elle rejoint France Inter l’année suivante comme directrice-adjointe de la chaîne et directrice de la rédaction[3]. Elle lance une nouvelle tranche d’information matinale entre 6h et 7h, animée par Patrick Roger, et introduit sur l’antenne de nouvelles rubriques, notamment liées aux nouvelles technologies.

Direction d'entreprise[modifier | modifier le code]

Radio France Internationale (2006 - 2012)[modifier | modifier le code]

En , elle est rappelée par le président de RFI, Antoine Schwarz, comme directrice générale adjointe chargée de l’information et des antennes[3]. Sous son impulsion, RFI prend le virage de l'internet. Ce qui n’était qu’un site d’approfondissement devient une antenne spécifique enrichie de contenus issus de tous les services de l'entreprise, un vecteur d’information instantanée sur l'actualité internationale. Elle réorganise l’antenne linéaire en deux grands pôles : l’Afrique qui représente 85 % de l’auditoire en français et le reste du monde, avec une hiérarchisation de l'information différenciée. Elle lance une première antenne en langue africaine, le hausa, à destination de l’Afrique sub-saharienne, organisée autour d'une équipe dédiée installée au Nigéria[5],[6].

En , nommée directrice déléguée de RFI[3],[7],[8],[9], elle assume la direction générale opérationnelle de la chaîne jusqu’en 2012[10]. A ce titre, elle est chargée de la restructuration de l'entreprise et conduit un plan de sauvegarde de l'emploi qu’elle transformera en plan de départs volontaires à la suite d'une négociation avec les partenaires sociaux[1].  Elle conduit le processus de fusion avec France 24[1],[11]. Sous sa direction, RFI s'est développée sur des terrains nouveaux, comme Israël[12],[13] sur le câble, et le continent américain via l'opérateur Audionow[14],[5],[15]. Une seconde langue africaine a été lancée, le swahili[6],[16], cette fois à destination de l’Afrique de l’Est[5].

Pendant toute cette période, Geneviève Goëtzinger a également occupé les fonctions de directrice générale puis de vice-présidente de Monte Carlo Doualiya[3], alors filiale de RFI et radio publique française de langue arabe.

France Médias Monde (2012 - 2018)[modifier | modifier le code]

Depuis 2012, au sein du groupe France Médias Monde, désormais fusionné, elle est conseillère auprès de la présidence[17] et directrice des relations institutionnelles[18],[19]. A ce titre elle assure le suivi des textes législatifs traitant de l'audiovisuel et est en contact avec le CSA, l'autorité de régulation. Elle coordonne les contenus éditoriaux du groupe pour ce qui concerne les obligations légales des rédactions : pluralisme, diversité, parité et en matière d'Education aux médias.

Candidature à La Chaîne Parlementaire (janvier-février 2018)[modifier | modifier le code]

Geneviève Goëtzinger a présenté sa candidature à la Présidence Direction Générale de la Chaîne Parlementaire et a été auditionnée par le Comité de sélection[20]. Sa candidature n'a pas été retenue à la suite d'une procédure contestée[21].

Présidente de l'agence imaGGe (depuis mars 2019)[modifier | modifier le code]

Geneviève Goëtzinger a lancé en l'agence imaGGe[22], spécialisée dans le conseil en stratégie de communication et en relations institutionnelles. ImaGGe propose ses services à des Etats, institutions, associations, partis politiques et entreprises.

Elle participe régulièrement à des émissions de débats sur différents médias, telles que les Informés de France Info[23], Les Vraies Voix de Sud Radio[24] et Points de Vue du Figaro Live[25].

Divers[modifier | modifier le code]

Geneviève Goëtzinger est membre du Jury de Sélection du Cycle Préparatoire au Troisième Concours de l'Ecole Nationale d'Administration (ENA) en 2018[26] et 2019[27].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Fille de Jean-Pierre Goëtzinger, dirigeant d’entreprises et de Jeannie Soumeillant, elle est l’épouse du journaliste Jérôme Dorville et mère de deux enfants : Nicolas et Marine Dorville.

Associations[modifier | modifier le code]

Membre de l’Association de la Presse Présidentielle

Membre du Club Parlementaire sur l’Avenir de l’Audiovisuel

Membre du WEM (Women Executives in the Media)

Membre du Think Tank Synopia

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Geneviève Goëtzinger, un sourire à RFI - Stratégies », Stratégies,‎ (lire en ligne, consulté le 25 novembre 2017)
  2. « Biographie : Geneviève Goetzinger », sur www.satellimag.fr (consulté le 25 novembre 2017)
  3. a b c d e f g et h « Geneviève Goëtzinger », lesechos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 25 novembre 2017)
  4. « RFI - Geneviève Goëtzinger nommée Directrice Déléguée de RFI », sur www1.rfi.fr (consulté le 25 novembre 2017)
  5. a b et c La rédaction, « Geneviève Goëtzinger, directrice déléguée de Rfi », La Nouvelle Tribune,‎ (lire en ligne, consulté le 25 novembre 2017)
  6. a et b « RFI, une « radio mondiale » tournée vers l’Afrique et le monde arabe », sur InaGlobal, (consulté le 25 novembre 2017)
  7. « Une lettre de Geneviève Goëtzinger ( », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 25 novembre 2017)
  8. Hélène Petit Reitzaum et Enguérand Renault, « Geneviève Goëtzinger : « RFI repart en conquête » », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne, consulté le 25 novembre 2017)
  9. « Ambition : les femmes n’osent pas assez se mettre en avant pour évoluer », Capital.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 25 novembre 2017)
  10. linvite, « Geneviève GOETZINGER : "RFI a de plus en plus d'auditeurs" 08.09.10 », (consulté le 25 novembre 2017)
  11. « Geneviève Goëtzinger, invitée du Buzz Média », Figaro Live,‎ (lire en ligne, consulté le 25 novembre 2017)
  12. « MEDIAS. Lancement de RFI en Israël », sur La France en Israël - Ambassade de France à Tel Aviv (consulté le 25 novembre 2017)
  13. « La radio RFI fait son alya ” | ” coolisrael.fr », sur coolisrael.fr (consulté le 25 novembre 2017)
  14. « Geneviève Goëtzinger rejoint l’AEF », L’ADN,‎ (lire en ligne, consulté le 25 novembre 2017)
  15. « Numéro unique pour RFI par téléphone aux Etats-Unis », sur Consulat général de France à New York (consulté le 25 novembre 2017)
  16. « Geneviève Goetzinger at the Africa Media Leadership Conference 2010 », Flickr,‎ (lire en ligne, consulté le 25 novembre 2017)
  17. LesBiographies.com, « Mme Geneviève GOETZINGER - Conseillère à la présidence et directrice des relations institutionnelles de ... - Biographie mise à jour le 19 octobre 2017 - LesBiographies.com », sur www.lesbiographies.com (consulté le 25 novembre 2017)
  18. « Petit-déjeuner personnalité avec Geneviève Goëtzinger », MediaClub,‎ (lire en ligne, consulté le 25 novembre 2017)
  19. « Beijing+20 : Femmes et médias – ONU Femmes France », ONUFemmes.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 25 novembre 2017)
  20. « Audition de Geneviève Goëtzinger pour la présidence de LCP-An - Vidéo dailymotion », sur Dailymotion, (consulté le 16 avril 2018)
  21. « Bertrand Delais soupçonné d'être le candidat de l'Elysée », sur Marianne,
  22. « Communiqué de presse imaGGe »
  23. « Nouveau livre de Sarkozy, radicalisation dans la fonction publique, climat et défaillances dans les transports... Les informés de franceinfo du 26 juin », sur Franceinfo, (consulté le 24 juillet 2019)
  24. « Les Vraies Voix », sur Sud Radio (consulté le 24 juillet 2019)
  25. « Points de vue du 17 juin : immigration, bac de philo, fonctionnaires, réseaux sociaux », sur Figaro Live (consulté le 24 juillet 2019)
  26. « Arrêté du 22 mars 2018 »
  27. « Arrêté du 22 février 2019 »