Geneviève Cadieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Geneviève Cadieux
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions

Geneviève Cadieux (née le à Montréal) est une photographe et artiste québécoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Geneviève Cadieux est bachelière de l’Université d’Ottawa en beaux-arts (1977) et expose mondialement depuis les années 1980. Vers la fin des années 1980 et durant les années 1990, elle s'est centrée sur le corps dans le but de poser des questions touchant la construction du corps comme entité physique, espace mental ou image corporelle. Par exemple, elle ajoute le son à Broken Memory (1995). Sur l'enregistrement, des bruits de peines physique et émotionnelle du corps sont audibles, communiquant une douleur presque insoutenable par sa familiarité. Elle a été la représentante du Canada lors de trois importantes biennales internationales; la Biennale São Paulo (1987), la Biennale de Venise (1990) et la Biennale de Sydney (1988, 1990)[1]. Une rétrospective a lieu au Musée d’art contemporain de Montréal pour souligner son corpus en 1993. En 2011, elle est récipiendaire du prestigieux Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques. En plus de sa carrière d’artiste, elle a enseigné l’art à l’École nationale supérieure des beaux-arts à Paris (1993-1994), à l’École d’art de Grenoble (1996), à l’Universitat Politècnica de Valence (1997), au College of Architecture and the Arts de l’Université de l’Illinois à Chicago (1998) et à l’Université Concordia à Montréal, où elle est professeure agrégée à la Faculté des beaux-arts depuis 1999[2].

Elle est la sœur de la comédienne Anne-Marie Cadieux.

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

Biennales et expositions collectives[modifier | modifier le code]

Ses œuvres les plus récentes font référence aux questions spatiales qui existent entre les individus. Par exemple, dans une exposition au Musée des beaux arts de Montréal (printemps 2000), elle offre des photographies à grande échelle de visages humains isolés. Chacun pénètre dans l'espace photographique à côté de lui en étendant le bras. Les gestes semblent rejoindre le vide puisqu'ils ne sollicitent aucune réaction.

Elle explore actuellement les possibilités de la vidéo.

Prix[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

La Voie Lactée, sur le toit du
Musée d'art contemporain de Montréal
Lierre sur pierre, 2009

Photographies[modifier | modifier le code]

Parmi les photographies de Geneviève Cadieux :

  • La Fêlure, au chœur des corps, 1990, épreuves à développement chromogène sur bois, 225 x 659 cm, Musée national des beaux-arts du Québec, Québec[4].
  • Parfum, 1991, épreuve à développement chromogène, 2/2, 178 x 562 cm, Musée national des beaux-arts du Québec, Québec[5].
  • La Voie lactée, 1992, Collection du Musée d'art contemporain de Montréal[6].
  • Le Corps du ciel, 1992, Collection du Musée d'art contemporain de Montréal[7].
  • Circles of Sorrow, 1995, épreuve à développement chromogène, 2/2, 90,5 x 136 cm, Musée national des beaux-arts du Québec, Québec[8].
  • Tears, 1995, épreuve à développement chromogène, 180,5 x 274,5 cm, Musée national des beaux-arts du Québec, Québec[9].
  • Vague projet d'artiste, 1997.
  • Mind, 2004-2005, épreuve à développement chromogène, 1/2, 182,9 x 431,8 cm, Musée national des beaux-arts du Québec, Québec[10].
  • Anémone (petite version), 2009, épreuves numériques imprimées au jet d'encre, 3/5, 49,8 x 108,2 cm (ensemble), Musée national des beaux-arts du Québec, Québec[11].
  • Scintillements 6, 2014, épreuve numérique imprimée au jet d’encre et feuilles d’aluminium, 1/1, 111,8 x 85,2 cm, Musée national des beaux-arts du Québec, Québec[12].
  • Ghost Ranch (ciel étoilé), 2019, épreuve numérique imprimée au jet d’encre rehaussée à la feuille de palladium, 1/1, 301 x 239,5 cm (chaque élément), Musée national des beaux-arts du Québec, Québec[13].

Sculptures[modifier | modifier le code]

Vidéos[modifier | modifier le code]

Parmi les vidéos de Geneviève Cadieux :

Autres[modifier | modifier le code]

  • La Voix lactée, réplique en mosaïque de la photographie au titre homophone.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Geneviève Cadieux | l'Encyclopédie Canadienne », sur www.thecanadianencyclopedia.ca (consulté le 16 janvier 2020)
  2. « Geneviève Cadieux », sur Art Public Montréal (consulté le 16 janvier 2020)
  3. « Concordia’s Geneviève Cadieux wins the Prix du Québec », sur www.concordia.ca (consulté le 16 janvier 2020)
  4. « La Fêlure au choeur des corps | Collection Musée national des beaux-arts du Québec », sur collections.mnbaq.org (consulté le 27 mai 2019)
  5. « Parfum - Cadieux, Geneviève », sur Collections | MNBAQ (consulté le 24 mars 2020)
  6. « Geneviève Cadieux, La Voie lactée, 1992 », sur MAC Montréal (consulté le 9 novembre 2019)
  7. « Geneviève Cadieux, Le Corps du ciel, 1992 », sur MAC Montréal (consulté le 9 novembre 2019)
  8. « Circles of Sorrow - Cadieux, Geneviève », sur Collections | MNBAQ (consulté le 24 mars 2020)
  9. « Tears - Cadieux, Geneviève », sur Collections | MNBAQ (consulté le 24 mars 2020)
  10. « Mind - Cadieux, Geneviève », sur Collections | MNBAQ (consulté le 24 mars 2020)
  11. « Anémone (petite version) - Cadieux, Geneviève », sur Collections | MNBAQ (consulté le 24 mars 2020)
  12. « Scintillements 6 - Cadieux, Geneviève », sur Collections | MNBAQ (consulté le 24 mars 2020)
  13. « Ghost Ranch (ciel étoilé) - Cadieux, Geneviève », sur Collections | MNBAQ (consulté le 24 mars 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]