Non-binaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Genderqueer)
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau gender queer.

Non-binaire (on trouve aussi parfois le mot anglais « genderqueer ») est utilisé comme terme ou catégorie générique pour désigner des identités et des expressions de genre non normatives et non binaires (Homme ou Femme) mais ne sont pas des genres. Les personnes non binaires, peuvent s'identifier à l'une ou plusieurs des qualités suivantes :

  • chevauchement d'identités de genre (androgyne) ;
  • deux ou plus de genres (bigenre, trigenre, pangenre) ;
  • sans genre ou genre neutre (non genré, agenre, neutrois) ;
  • se déplaçant entre genres ou avec une identité de genre fluctuante (genre fluide) ;
  • troisième sexe ou autrement genré, inclut ceux qui ne nomment pas leur genre ;
  • se situant entre le genre masculin et le genre féminin ;
  • ne se définissant pas sur l'échelle des genres.

Beaucoup de personnes non binaires conçoivent le genre et le sexe comme des aspects séparables d'une personne. Elles peuvent aussi combiner non-binaires avec une autre option de genre. Alors que l'identité de genre se définit comme le sentiment interne d'être femme, homme, les deux, aucun des deux, entre les deux, un peu des deux, etc., l'orientation sexuelle fait référence à l'attraction physique, romantique ou émotionnelle aux autres. En tant que tel, les personnes non binaires peuvent avoir une variété d'orientations sexuelles, tout comme les hommes et les femmes. Bien que certaines personnes considèrent une identité androgyne (un mélange de caractéristiques féminines et masculines) comme faisant partie des identités non binaires, dans l'usage courant, l'androgynie a souvent le sens d'une ambiguïté dans l'apparence physique et l'expression de genre (manière de s'habiller, de s'exprimer dans les gestes et la voix, etc). Dans ce dernier sens, les personnes non binaires sont souvent aussi « androgynes », mais pas toujours. Certaines personnes non binaires peuvent aussi aspirer à une modification physique ou faire l'usage d'hormones.

Termes de genre[modifier | modifier le code]

Général[modifier | modifier le code]

Certaines personnes non binaires préfèrent utiliser des pronoms neutres, par exemple en anglais « one » ou « they » et en suédois « hen » tout récemment créé pour pallier le manque de pronoms neutres. De même, en français, il n'existe aucun pronom neutre mais diverses alternatives ont été proposées comme ielles, celleux, ille, iel, ele, etc. Certaines personnes non binaires préfèrent être désignées en tant que « il » ou « elle » de manière alternée, et d'autres préfèrent utiliser uniquement leur prénom et ne pas utiliser du tout de pronoms ou encore de se choisir un nouveau prénom.

En , Gopi Shankar, un activiste du genre et étudiant de l'American College à Madras, a inventé des termes en tamoul pour désigner les personnes non binaires à l'occasion de la première Marche des fiertés non binaires en Asie. Selon lui, le tamoul est désormais la seule langue en dehors de l'anglais à avoir des termes pour tous les genres qui ont été identifiés jusque-là.

Agenre et neutrois[modifier | modifier le code]

Drapeau agenre.

Agenre (ou sans genre, non genré, ingenré) est une personne qui s'identifie comme n'ayant pas de genre ou sans identité de genre. Ce terme entre dans la catégorie non-binaire ou transgenre (littéralement au-delà du genre). Il est relié à, et peut se recouper avec l'identité de genre neutrois, définie comme un genre soit neutre soit nul.

Neutrois est une identité de genre qui est neutre ou nulle. Les personnes neutrois se décrivent parfois comme sans genre, ni féminin ni masculin ou androgyne, ou bien encore agenre avec lequel neutrois se recoupe partiellement. Alors que neutrois fait référence à une forme de neutralité du genre, agenre désigne davantage l'absence de genre.

Symbole neutrois.








Drapeau de la fierté genderqueer[modifier | modifier le code]

Conçu par Marilyn Roxie et finalisé en 2011, le drapeau de la fierté genderqueer et non binaire est composé de trois bandes horizontales. Il complémente les drapeaux de genre et de sexualité existants.

La couleur lavande représente un mélange de rose et de bleu, traditionnellement associés aux femmes et aux hommes. Elle représente l'androgynie ainsi que l'esprit queer et maintient des connexions avec les communautés non hétérosexuelles. Le blanc signifie l'agenre et reflète l'usage du blanc sur le drapeau transgenre qui lui-même signifie la neutralité de genre. Enfin le vert se positionne comme l'inverse de la lavande, représentant toute personne dont l'identité se situe en dehors de toute connexion au genre binaire.

En 2013, Roxie a clarifié que la similarité entre les couleurs du drapeau de la fierté et celui de l'Union sociale et politique des femmes, une association pour le suffrage au Royaume-Uni, était non intentionnelle.

Drapeau de la fierté non-binaire[modifier | modifier le code]

Drapeau non-binaire.

Le drapeau de la fierté non-binaire a été créé par Kye Rowan en février 2014[1] après un appel lancé par plusieurs membres de la communauté non-binaire demandant un drapeau de la fierté qui représenterait les personnes non-binaire ne s'identifiant au drapeau genderqueer. L'intention était que ce drapeau co-existe avec celui de la fierté genderqueer plutôt qu'il le remplace.

Le drapeau est composé de quatre bandes de couleur (de haut en bas) jaune, blanc, violet et noir.

  • Le jaune représente les personnes dont le genre existe en dehors du cadre binaire.
  • Le blanc représente les personnes qui s'identifient à plusieurs ou à tous les genres.
  • Le violet représente les personnes se situant entre le genre masculin et le genre féminin.
  • Le noir représente les personnes sans genre ou de genre neutre.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joan Nestle, Clare Howell, Riki Wilchins (dir.), GenderQueer: Voices From Beyond the Sexual Binary, New York, Alyson Books, 2002 (ISBN 978-1555837303).
  • C Tolbert, Tim Trace Peterson (dir.), Troubling the Line: Trans and Genderqueer Poetry and Poetics, New York, Nightboat Books, 2013 (ISBN 978-1937658106).
  • Brit Mandelo, Beyond Binary: Genderqueer and Sexually Fluid Speculative Fiction, Maple Shade, Lethe Press, 2012 (ISBN 978-1590210055).

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Genderqueer » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) « genderweird », sur genderweird (consulté le 4 octobre 2017)