Gendarmerie nationale togolaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gendarmerie nationale togolaise
Création 1942
Type Gendarmerie
Effectifs 2 710
Président de la République togolaise et Chef des Armées Faure Essozimna Gnassingbé[1]
Directeur-général de la Gendarmerie nationale Lt.-Col. Yotroféï Massina [2]
Organisations affiliées Ministère de la défense et des anciens combattants
Dacia Logan de la Gendarmerie nationale togolaise.
Dacia Logan de la Gendarmerie nationale togolaise.

La Gendarmerie nationale togolaise est une branche des Forces armées. Ses 2 710 gendarmes assurent la protection des personnes et des biens en zone rurale, la surveillance des routes et des voies de communication et participent aux secours des populations sinistrées.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Gendarmerie Nationale dont les origines remontent à l’époque coloniale est créée le 17 septembre 1942 et faisait partie de la Gendarmerie de l’Afrique Occidentale Française (AOF). Le 3 août 1956, un arrêté réglementait les conditions d’emploi de la Gendarmerie du Togo alors qu’un décret signé le 22 août 1961 régissait son organisation administrative. Elle a alors fonctionné jusqu’en octobre 1995 où elle s’est dotée de sa structure organisationnelle actuelle par décret présidentiel.

Organisation[modifier | modifier le code]

La GNT est articulée entre :

  • des Organes Centraux implantées pour la plupart à Lomé. Il s’agit notamment de :
    • la Direction générale
    • La ou les légions de la Gendarmerie Nationale dont 1 pour la capitale.
    • La Garde Républicaine.
    • Le Groupement des formations spécialisées de la Gendarmerie associant Section de Recherche et d'intervention à une Unité spéciale d'Intervention de la Gendarmerie Nationale.
    • L’École Nationale de Gendarmerie.
  • Organes régionaux représentés par les Groupements de Gendarmerie eux-mêmes subdivisés en Groupes d’Escadrons regroupant des compagnies et des brigades.

La légion de gendarmerie (LG) togolaise[modifier | modifier le code]

Au Togo, la Légion de Gendarmerie est un organe de commandement : elle comprend toutes les unités territoriales et d’intervention de Gendarmerie implantées sur un ensemble de régions administratives. La LG est commandée par un officier de Gendarmerie. Il a rang de Chef de corps. Il est nommé par arrêté ministériel.

La Garde Républicaine (Gr) togolaise[modifier | modifier le code]

Imitant la Garde républicaine française, la GRT a pour mission de protéger le chef de l'état et les membres du gouvernement togolais.

Armement[modifier | modifier le code]

À l'exception du MR 73 en service uniquement dans les Garde Républicaine et Unité Spéciale d'Intervention de la Gendarmerie, les armes de services des gendarmes togolais sont les mêmes que ceux de l'Armée de terre :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://forcesarmees.tg/images/echos_des_armees10.pdf
  2. http://afrikaexpress.info/?p=1822 TOGO : Massina à la tête de la gendarmerie, Faure prépare une présidentielle « chaude »

Sources[modifier | modifier le code]