Gendarmerie de l'air

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Gendarmerie des transports aériens.

La Gendarmerie de l'air, partie intégrante de la gendarmerie nationale française, est mise en emploi auprès de l'armée de l'air. Elle a été créée en 1943 et a, en 2013, un effectif de 750 personnels, commandé par un colonel.

Missions[modifier | modifier le code]

Mise pour emploi auprès de l'armée de l'air, ses unités possèdent toutes les attributions générales de la gendarmerie Nationale et assurent en outre des missions qui lui sont propres à l'intérieur des bases et établissements de l'armée de l'air et à leurs abords. Elle effectue des surveillances en véhicules routiers mais aussi en VTT, en bateau, notamment sur la Base aérienne 120 Cazaux et à cheval Base aérienne 702 Avord. Son activité porte sur des missions d'ordre judiciaires, administratives et militaires au profit de l'armée de l'air (biens et personnels).

Pour ce faire, elle est équipée de matériel appartenant à armée de l'air et parfaitement identique à celui utilisé au sein de la gendarmerie départementale (Rubis,Saphir 3G...). De même, ses personnels portent des galons « air » mais de couleur blanche, contrairement aux aviateurs qui, eux, les ont de couleur dorée.

Article détaillé : Grades de l'armée française.

Organisation[modifier | modifier le code]

La gendarmerie de l'air est une formation assimilée à une Région Gendarmerie. Elle est divisée en 2 groupements, 5 compagnies, 45 brigades dont 8 dans les DOM-TOM et 4 détachements permanents à l'étranger.

Groupements[modifier | modifier le code]

Un groupement est en général commandé par un lieutenant-colonel.

Compagnies[modifier | modifier le code]

Une compagnie est en général commandée par un chef d'escadron ou un capitaine

Groupement nord[modifier | modifier le code]

Groupement sud[modifier | modifier le code]

Brigades[modifier | modifier le code]

Une brigade est affectée à une base aérienne. Elle est en général commandée par un sous officier supérieur, mis pour emploi auprès du commandant de base et hiérarchiquement subordonné à la chaine de commandement de la gendarmerie de l'air.

Depuis quelques années (2007-2008) à la faveur du plan d'adaptation des grades au responsabilités exercées (PAGRE), les commandants de brigades sont, sur les bases les plus importantes, le plus souvent des officiers subalternes.

Il y a cinq brigades motocyclistes dans la gendarmerie de l'air à Nancy, Vélizy-Villacoublay, Avord, Bordeaux-Mérignac et Istres dotées de BMW 1100 RT.

Une section de recherches, basée à Vélizy-Villacoublay est chargée entre autres d'enquêtes lors des accidents d'aéronefs militaires français et étrangers sur le territoire national et français à l'étranger.

Voir aussi[modifier | modifier le code]