Gemini 7

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gemini 7
Insigne de la mission Gemini 7.
Insigne de la mission Gemini 7.
Données de la mission
Vaisseau Titan II-GLV
Équipage 2 hommes
Date de lancement
19:30:03 TU
Site de lancement Centre spatial Kennedy, Floride
LC-19
Date d'atterrissage
14:05:04 TU
Site d'atterrissage Océan Atlantique
25° 25′ N, 70° 06′ O
Durée 13 jours, 18 heures 35 minutes 1 seconde
Paramètres orbitaux
Nombre d'orbites 206
Apogée 328,2 km
Périgée 161,6 km
Période orbitale 89,39 min
Inclinaison 28,89°
Photo de l'équipage
Jim Lovell, Frank Borman
Jim Lovell, Frank Borman
Navigation

Gemini 7 (officiellement Gemini VII) est la quatrième mission habitée du programme Gemini et la dixième mission spatiale habitée américaine. En 2010, la capsule est exposée au Steven F. Udvar-Hazy Center, Chantilly, Virginie, États-Unis.

Équipage[modifier | modifier le code]

Équipage de réserve

Objectifs[modifier | modifier le code]

L'équipage de Gemini 5 (août 1965) étant resté huit jours en orbite, l'objectif de Gemini 7 (décembre) était d'élever à deux semaines la durée du séjour dans l'espace afin d'évaluer dans quelle mesure les humains supporteraient l'apesanteur sur cette durée, laquelle était celle estimée nécessaire pour mener à bien un vol d'exploration lunaire (Apollo).

Entre Gemini 5 et Gemini 7 devait voler Gemini 6, programmé en octobre et dont l'objectif était tout différent : s'arrimer à une fusée-cible Agena afin de tester les procédures de rendez-vous entre deux vaisseaux qui, elles aussi, seraient nécessaires lors d'une mission Apollo.

En raison de l'échec du lancement de la fusée Agena, le vol Gemini 6 fut reporté et il fut décidé de faire voler en même temps que Gemini 7, ce dernier lui servant de cible mais ce rendez-vous n'étant pas suivi d'un arrimage, en raison d'une absence de mécanisme de jonction entre deux vaisseaux de même type.

Déroulement du vol[modifier | modifier le code]

Gemini 7 vu par Gemini 6.
Idem, sous un autre angle.

Le lancement et la mise en orbite de Gemini 7 se déroulèrent sans problème. Le vaisseau Gemini 7 vola 15 minutes en formation avec le dernier étage de leur fusée Titan II, au bout desquelles, la consommation de carburant s'avérant plus importante que prévue, Borman décida de continuer sur sa propre orbite.

Pendant deux jours, les astronautes enlevèrent leurs combinaisons spatiales pour vérifier les réactions de leur organisme et s'assurer que le système de maintien de leur environnement fonctionnait correctement.

Onze jours après leur décollage, le 15 décembre, l'équipage aperçut la traînée laissée par le lancement de Gemini 6, piloté par Walter Schirra et Thomas Stafford. Les deux vaisseaux volèrent en formation pendant plus de quatre heures à des distances comprises entre 90 m et 30 cm, Gemini 6 jouant un rôle actif, tournant tout autour de Gemini 7, qui restait immobile. Les quatre astronautes pouvaient nettement apercevoir leurs visages à travers les hublots de leurs vaisseaux respectifs.

Gemini 6 réintégra la Terre au bout d'une journée mais Gemini 7 poursuivait son chemin. Au bout de près de 14 jours en orbite (record jusqu'en 1970), le vaisseau effectua un retour sans histoire, ramenant une grande quantité de photographies de notre planète et de prélèvements (sang, selles, urines...) à des fins d'analyse médicale. L'équipage rentrait en bonne santé mais affaibli. Lovell confia plus tard que le vol avait été très éprouvant non seulement en raison de sa durée mais de l'exiguïté de la cabine, les astronautes étant rivés à leurs sièges et étant dans l'incapacité totale de déplier leurs bras et leurs jambes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le nombre entre parenthèses désigne le nombre de missions spatiales antérieures, celle décrite ici incluse.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]