Geigenwerk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Geigenwerk (1625) par Raymundo Truchado - MIM Bruxelles
Geigenwerk - Gravure tirée du Syntagma musicum de Michael Praetorius (1575)

Un Geigenwerk (mot allemand, de Geige, violon) est un instrument de musique à clavier et à cordes frottées, de forme rappelant celle du clavecin.

L'instrument comporte plusieurs roues recouvertes de parchemin enduit de colophane et mises en rotation à l'aide d'une manivelle, contre lesquelles les cordes viennent frotter lorsqu'elles sont légèrement soulevées par action du joueur sur les touches du clavier.

Un premier dessin de construction de ce genre d'instruments provient de Leonardo da Vinci (voir Viola organista).

Le Geigenwerk est une invention datant de 1575, de l'organiste Hans Heyden (de) de Nuremberg. En 1576 un premier instrument fut livré à la chapelle de la cour de Munich.

Seul le Musée des Instruments de musique de Bruxelles (MIM) conserve un Geigenwerk : l'instrument a été construit vers 1625 en Espagne par un moine nommé Raymundo Truchado.

Les avantages étaient une prolongation indéfinie du son, la possibilité du vibrato et des nuances (piano, forte ..., qui n'étaient pas possibles sur les instruments à cordes pincées, comme le clavecin. En revanche, comme dans le cas de l'orgue, la présence d'un assistant est requise pour tourner la manivelle ... Cet instrument est une rareté qui n'a connu aucune diffusion appréciable.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  1. (en) Donald H. Boalch, Makers of the harpsichord and clavichord 1440-1840, Oxford, Oxford University Press, , 2e éd. (1re éd. 1956), 225 p. (ISBN 0-19-816123-9), p. 182
  2. (en) Edwin Ripin, Howard Schott, John Barnes, Grant O'Brien, William Dowd, Denzil Wraight, Howard Ferguson et John Caldwell, Early keyboard instruments, New York, W. W. Norton & C°, coll. « The New Grove Musical Instruments Series », , 3e éd., 313 p. (ISBN 0-393-30515-5), p. 195-198
  3. (en) Edward L. Kottick et George Lucktenberg, Early Keyboard Instruments in European Museums, Bloomington & Indianapolis, Indiana University Press, , 276 p. (ISBN 0-253-33239-7, lire en ligne), p. 34
  4. (en) Edward L. Kottick, A history of the harpsichord, Bloomington, Indiana University Press, , 1re éd., 557 p. (ISBN 0-253-34166-3, lire en ligne), p. 236
  5. (de) Hanns Neupert, Das Cembalo : Eine geschichtliche und technische Betrachtung der Kielinstrumente, Cassel, Bärenreiter-Verlag, , 3e éd., 98+16 p., p. 45